Open d'Australie : cinq choses à savoir avant la finale entre Rafael Nadal et Daniil Medvedev

Les deux hommes s'affrontent dimanche pour la première fois depuis novembre 2020.

Article rédigé par
Benjamin Mangot - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Daniil Medvedev et Rafael Nadal lors des Masters, le 21 novembre 2020, à Londres. (GLYN KIRK / AFP)

Le tableau messieurs se conclut, dimanche 30 janvier à 9h30, par une finale entre Rafael Nadal et Daniil Medvedev. Les deux hommes ont respectivement sorti Matteo Berrettini et Stefanos Tsitsipas lors des demi-finales. L'opposition entre le Russe et l'Espagnol promet beaucoup, avec deux styles de jeu et des caractères bien différents. 

Des enjeux historiques

Grâce à cette qualification en finale, ainsi qu'à l'absence de Novak Djokovic, Daniil Medvedev deviendra en février le n°1 mondial au classement ATP (le 21 février en cas de victoire, le 28 en cas de défaite). Il mettra alors fin à 921 semaines, soit environ 17 ans et 8 mois, de règne du "Big 4" (Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, Andy Murray). En cas de victoire, Daniil Medvedev deviendrait le premier tennisman de l'ère Open à remporter ses deux premiers tournois du Grand Chelem coup sur coup (après l'US Open l'an passé).

De son côté, Rafael Nadal veut écrire une nouvelle page de l'histoire du tennis. L'Espagnol vise un 21e titre en Grand Chelem, ce qui le placerait devant Novak Djokovic et Roger Federer (20 titres chacun). Il deviendrait alors le joueur le plus titré de l'histoire en Grand Chelem chez les hommes.

Rafael Nadal, retour gagnant

A 35 ans, l'Espagnol n'a pas encore dit son dernier mot. Dix-sept ans après sa première finale, remportée face à l'Argentin Mariano Puerta à Roland-Garros, le natif de Manacor s'apprête à disputer sa 29e finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il revient en forme après une année 2021 compliquée, marquée par une blessure au pied gauche qui l'a privé de l'US Open et de Wimbledon.

Début janvier, après cinq mois sans compétition, l'Espagnol avait déjà fait parler de lui avec une victoire dans le tournoi ATP 250 de Melbourne. Dans cet Open d'Australie, Rafael Nadal a confirmé. S'il a arraché sa victoire en quart face à Denis Shapovalov (n°14), le gaucher a maîtrisé Matteo Berrettini (n°7), vendredi en demi-finale. Il s'agit de sa sixième finale à Melbourne, où il a triomphé une seule fois, en 2009. 

Daniil Medvedev, caractère à double tranchant

Après son premier titre dans un tournoi du Grand Chelem à l'US Open, le Russe s'offre une seconde finale consécutive à l'Open d'Australie. "L'ours de Moscou" avait été nettement battu par Novak Djokovic l'année dernière à Melbourne.

A 25 ans, le n°2 mondial se démarque tant par la qualité de son jeu que par son fort caractère. Medvedev est capable de tout. Le meilleur, comme en quart contre Félix Auger-Aliassime où après avoir été mené deux sets à zéro, il a sauvé une balle de match et s'est finalement imposé au bout de 4h42 de combat acharné. Mais aussi le pire, comme en demi-finale contre Stefanos Tsitsipas où, après un jeu de service perdu, il s'en est pris verbalement à l'arbitre de la rencontre, avant de se ressaisir et de faire parler ses qualités sur le court. 

En interview de fin de match, Medvedev a reconnu que cette réaction ne l'a "pas aidé à gagner" et qu'une telle attitude lui a déjà fait "perdre beaucoup de matchs" par le passé. Le Russe travaille depuis 2018 avec la psychanalyste Francisca Dauzet afin de mieux gérer ses émotions en match.

Le service, une des clés du match

Les deux finalistes ont plusieurs qualités similaires, notamment lorsqu'il s'agit de répondre aux services adverses. Durant cet Open d'Australie, ils sont ceux qui ont réalisé le plus de retours gagnants. Daniil Medvedev est le joueur qui a marqué le plus de points en retour de premier service (148), tandis de Rafael Nadal affolent les statistiques pour les retours de second service (108). 

Par ailleurs, les deux hommes sont souvent intraitables sur leurs jeux de service. Depuis le début de la compétition, le Russe a remporté 81% des points derrière ses premiers services et 57% derrière ses seconds services (contre 80% et 58% pour l'Espagnol). Daniil Medvedev a l'avantage au niveau des aces, avec en moyenne plus de 15 par match, soit le double de Rafael Nadal (7 en moyenne par match). 

L'histoire pour Nadal, la forme pour Medvedev

Les deux hommes se sont déjà affrontés quatre fois sur le circuit, toujours sur surface dure. Rafael Nadal s'est imposé à trois reprises, à chaque fois en 2019. La victoire du gaucher, pour la première finale du Russe en Grand Chelem, lors de l'US Open avait donné lieu à un match fou en cinq sets et 4h49 de jeu.

En 2020, Daniil Medvedev avait remporté sa seule victoire face à l'Espagnol en demi-finale du Masters masculin. Entre temps, le Russe a pris une toute nouvelle dimension et sa victoire lors de l'US Open le place sur un piédestal avant la finale de l'Open d'Australie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.