Open d'Australie : toujours sous la menace d'une expulsion, Novak Djokovic a appris l'identité de son adversaire au 1er tour

Le tirage au sort du tournoi du Grand Chelem, donné dans la nuit de mercredi à jeudi, a placé le Serbe face à son compatriote Miomir Kecmanovic pour son entrée en lice.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Novak Djokovic à l'entraînement à la Rod Laver Arena avant l'Open d'Australie 2022, le 13 janvier. (RECEP SAKAR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Toujours pas de décision. Le visa de Novak Djokovic, rendu par la justice australienne lundi, est toujours valable et le Serbe continue sa préparation en vue de l'Open d'Australie (du 17 au 30 janvier). Le numéro un mondial se dirige pour l'instant vers une participation au tournoi du Grand Chelem. Ce dernier a appris, jeudi 13 janvier, l'identité de son adversaire au premier tour au terme d'un tirage au sort qui a débuté bien après l'horaire prévu.

Il y affrontera son jeune compatriote Miomir Kecmanovic, 22 ans et actuel 78e joueur mondial. Les deux hommes s'étaient déjà toisés sur le court, en avril 2021 sur la terre battue de Belgrade, avec une victoire facile de Djokovic en quarts de finale (6-1, 6-3). Leur deuxième confrontation aura donc lieu sur dur, à condition que le visa du "Djoker" ne soit pas annulé d'ici-là.

Toujours pas de décision sur son visa

Le premier ministre australien, Scott Morrison, s'est brièvement exprimé en conférence de presse à propos de la situation du joueur, dont l'exemption vaccinale n'avait pas convaincu lors de son entrée sur le territoire. D'après lui, la position du ministre de l'Immigration, Alex Hawke, qui a le pouvoir personnel d'annuler le visa du Serbe, "n'a pas changé". Sous-entendu, la réflexion est toujours en cours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.