Roland-Garros 2021 : qui est Lorenzo Musetti, la révélation italienne qui a fait vaciller Novak Djokovic ?

Pour sa première participation en Grand Chelem, Lorenzo Musetti a poussé Novak Djokovic au cinquième set avant de s'incliner en huitièmes de finale à Roland-Garros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Lorenzo Musetti lors de Roland-Garros 2021. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Alors qu’il menait deux sets à zéro après deux tie-breaks remportés lundi 7 juin, Lorenzo Musetti devait peut-être s’imaginer rejoindre Jürgen Melzer (2010), Rafael Nadal (2013) et Dominic Thiem (2019), dans le club fermé des joueurs ayant battu Novak Djokovic en cinq sets à Roland-Garros. Il n’en a finalement rien été, l’Italien s’est finalement incliné face au n°1 mondial (6-7, 6-7, 6-1, 6-0, 4-0 ab).

Le 76e mondial a pourtant fait vaciller le Serbe pendant plus de deux heures. Une découverte rafraîchissante et une promesse pour l’avenir. Mais qui est Lorenzo Musetti, la révélation de cette édition comme l'ont été ses compatriotes Jannik Sinner en 2020 ou Marco Cecchinato en 2018 ?

Les meilleurs moments du match Novak Djokovic - Lorenzo Musetti

Il a remporté sa première victoire en Masters 1000 face à Stan Wawrinka

Il y a onze mois, pas encore majeur, Lorenzo Musetti découvrait le circuit ATP. Après une première apparition ratée à Dubaï face à Andrey Rublev en février, l’Italien a ensuite rapidement fait ses gammes au point de goûter en septembre à son premier Masters 1000, à tout juste 18 ans. 

Issu des qualifications à Rome, Musetti n’a pas été pris par l’enjeu : il a éliminé d’entrée Stanislas Wawrinka, triple vainqueur en Grand Chelem, puis Kei Nishikori, ancien quatrième mondial, avant de s’incliner face à Dominik Koepfer, qui a fait trembler Roger Federer samedi. Une entrée fracassante sur le circuit ATP, signe que son parcours à Roland-Garros 2021 n’a rien d’un hasard.

En un an, il a gagné 210 places au classement

Lorsque la pandémie de Covid-19 a commencé à impacter le sport mondial en mars 2020, Lorenzo Musetti pointait à la 286e place du classement ATP. À peine plus d’un an plus tard, l'Italien a entamé ce Roland-Garros au 76e rang, soit un bond de 210 places à l’ATP malgré une année tronquée par le Covid-19. En ajoutant au passage des victoires face à Frances Tiafoe, Pablo Cuevas, Diego Schwartzman, Grigor Dimitrov ou Félix Auger-Aliassime. Avec ce premier huitième de finale en Grand Chelem, il sera lundi 61e à l’ATP.

1/8 de finale : revivez le tie-break du deuxième set entre Lorenzo Musetti et Novak Djokovic

Une relation fusionnelle avec son entraîneur

Depuis plus de dix ans, Lorenzo Musetti est accompagné de son homme de l’ombre dans sa progression vers les cimes du circuit ATP : Simone Tartarini. "C’est comme mon deuxième père. Il est avec moi depuis que j’ai 9 ans. J’ai une excellente relation avec lui", expliquait-il sur le plateau de France 2 dimanche.

Dans une interview à Ubitennis en novembre 2020, son coach se confiait sur les qualités paradoxales de Musetti enfant. "Il était immédiatement clair que sa dextérité avec la raquette était impressionnante. Par contre, d'un point de vue moteur, il n'était pas rapide. En fait, si vous enleviez sa raquette, il était un peu maladroit. Un petit exemple : une fois nous sommes allés à la mer et c'était dur de marcher sur les rochers", observait-il.

Lorenzo Musetti sur le plateau de France 2 dimanche 6 juin

Déjà un bilan positif contre le top 20 mondial

C’est une statistique à peine croyable pour un joueur aussi peu habitué au circuit principal : Lorenzo Musetti se fait un plaisir de martyriser les meilleurs mondiaux. Depuis la reprise du circuit en août 2020, le jeune Transalpin a remporté 60% des matchs qui l'ont opposé à des membres du top 20 (6/10), nous détaille Constance Sénac de Monsembernard, du compte Twitter Jeu, Set et Maths.

Parmi les joueurs ayant rencontré au moins cinq membres du top 20 sur cette période, seuls trois affichent un meilleur pourcentage de victoires que l'Italien : Daniil Medvedev (14/18 soit 78% de victoires), Novak Djokovic (13/17 soit 76%) et Rafael Nadal (14/21 soit 67%).

Il fait partie d’une caste rare en Grand Chelem

En ralliant dès sa première tentative la deuxième semaine d’un Grand Chelem, Lorenzo Musetti a réalisé une performance rare dans le tennis moderne. Il est seulement le sixième joueur depuis 2000 à réaliser pareille performance après Hyung Taik-Lee (US Open 2000), David Goffin (Roland-Garros 2012), Juan Ignacio Londero (Roland-Garros 2019), Daniel Altmaier (Roland-Garros 2020) et Aslan Karatsev (Open d'Australie 2021).

Il s’est fait tatouer une raquette à la suite d’un pari avec sa mère

Invité sur le plateau de France 2 dimanche, Lorenzo Musetti a été interrogé sur la signification de son tatouage sur le bras gauche : un électrocardiogramme, avec une fréquence en forme de raquette de tennis. "C'est ma fréquence cardiaque personnelle", a-t-il d'abord expliqué. "C'est comme un électrocardiogramme, avec une raquette de tennis. J'aime bien les tatouages mais je n'aime pas quand ils sont trop gros, je préfère les petits." 

À peine majeur, l’Italien de 19 ans a ensuite expliqué qu’il avait remporté un pari avec sa mère. "J'ai gagné un pari avec ma mère avant de le faire. Quand j'avais 16 ans je voulais me faire tatouer et on devait avoir la permission des parents. Le pari, c'était de gagner un tournoi du Grand Chelem en junior. Et j'ai fini par gagner l'Open d'Australie (en 2019). Il y a environ trois mois de cela, j'ai choisi ce tatouage que j'aime beaucoup, c'est ma passion et mon travail", a-t-il conclu.

Les raisons du tatouage de Lorenzo Musetti

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Novak Djokovic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.