Tennis : Naomi Osaka de retour et victorieuse après plus d'un an d'absence

La Japonaise, ancienne n°1 mondiale, a gagné pour son entrée en lice à Brisbane, lundi, elle qui n'était plus apparue en compétition depuis septembre 2022.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Naomi Osaka après sa victoire contre l'Allemande Tamara Korpatsch lors du premier tour du tournoi de Brisbane (Australie), le 1er janvier 2024. (MAXPPP)

Un retour gagnant après quinze mois de mise en retrait. Naomi Osaka a repris le cours de sa carrière par une victoire, lundi 1er janvier, en s'imposant de haute lutte face à l'Allemande Tamara Korpatsch au premier tour du WTA 500 de Brisbane, en Australie. Il a fallu une heure et 47 minutes à la joueuse japonaise de 26 ans pour se défaire de son adversaire (6-3, 7-6 [11-9]) sur le court Pat Rafter. "J'étais très nerveuse, mais j'étais contente d'être là", a déclaré Osaka, qui n'avait plus joué depuis septembre 2022. Confrontée à des soucis de santé mentale, Naomi Osaka s'était éloignée des courts avant de donner naissance à son premier enfant en juillet. 

L'ancienne n°1 mondiale désormais non classée a tenu la rencontre de bout en bout, en s'offrant le break d'entrée. Malgré quelques irrégularités, logiques après autant de temps en dehors des courts, la Japonaise a tenu le choc sur le plan physique, un bon signe en vue d'un retour au plus haut niveau. Si le premier set a été à sens unique, le second s'est terminé au jeu décisif, avec un grand sourire, après que Naomi Osaka a dû sauver deux balles d'une manche partout.

Une grossesse et une vision du jeu différente

Avec cette victoire, la Japonaise ouvre un nouveau chapitre dans sa carrière après deux années 2021 et 2022 compliquées sur le plan psychologique. On l'avait quittée sur un forfait à Tokyo à cause de douleurs abdominales, mais ce sont ses années de lutte pour sa santé mentale qui restaient dans les mémoires. Un sujet qu'elle avait pour la première fois abordé à Roland-Garros 2021, lorsqu'elle avait refusé de se présenter en conférence de presse pour se préserver, avant de déclarer forfait.

Cette coupure lui a, semble-t-il, été bénéfique. Naomi Osaka a notamment dévoilé que la maternité avait changé sa vision du jeu et qu'elle s'était sentie trop isolée des fans et des autres joueuses auparavant. "Les deux dernières années où j'ai joué avant d'avoir ma fille, je n'ai pas rendu autant d'amour qu'on m'en a donné. J'ai vraiment l'impression que c'est ce que je veux faire désormais. J'apprécie vraiment que les gens viennent m'encourager", a-t-elle confié, émue. La prochaine étape dans son retour au plus haut niveau arrive très vite, puisqu'elle affrontera Karolina Pliskova, elle aussi ancienne n°1 mondiale, au prochain tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.