Cet article date de plus de trois ans.

Roland-Garros 2021 : Tsitsipas, Osaka, Moutet... Le "Set à suivre" de la 1re journée

Chardy opposé à Tsitsipas d'entrée de jeu, Osaka contre Tig, Jacquemot face à Rybakina... Découvrez ce qu'il faut suivre lors de cette première journée de Roland-Garros.

Article rédigé par franceinfo: sport - Louise Gerber
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Stefanos Tsitsipas lors de la finale du tournoi de Lyon le 23 mai 2021. (JEFF PACHOUD / AFP)

L'édition 2021 de Roland-Garros débute ce dimanche 30 mai. Pour ce premier jour à Porte d'Auteuil, plusieurs favoris sont en lice et quelques Français auront des défis de taille à relever. Découvrez ce qu'il faut suivre lors de cette première journée de Roland-Garros.

Jérémy Chardy sur la route de Stefanos Tsitsipas 

Les Français n'ont pas hérité d'un tirage facile. À l'instar de Jérémy Chardy, qui se voit affronter d'entrée de jeu le n°5 mondial, Stefanos Tsitsipas. Rien que ça. En trois confrontations entre les deux hommes, le Grec a pris le meilleur du tricolore à deux reprises. Mais depuis leur dernière rencontre au tournoi du Queen's à Londres en 2019 (trois sets et près de trois heures pour un duel remporté par le Grec), Tsitsipas n'a cessé de progresser, jusqu'à faire son entrée dans le Top 5.

Le joueur de 22 ans est en pleine confiance après sa préparation impeccable pour le Grand Chelem parisien (16 victoires pour trois défaites et deux titres, à Monte-Carlo et à Lyon). Son brillant début de saison fait de lui un des candidats sérieux à la victoire. Jérémy Chardy, n°58, devra donc sortir son meilleur tennis pour tenter d'écarter celui qui est numéro 1 à l'ATP Race. 

Parmi les autres favoris de la quinzaine, Alexander Zverev affronte son compatriote Oscar Otte, sorti des qualifications tandis que Dominic Thiem, double finaliste (2018 et 2019) est opposé à l'Espagnol Pablo Andujar.

"La tornade" Corentin Moutet doit balayer Laslo Djere

Il avait créé la sensation en 2019. Corentin Moutet, 72e mondial et huitième meilleur français, se voit opposé à Laslo Djere au premier tour. Un piège dont il pourrait réussir à se sortir, même si le Serbe, n°54, a été l'auteur de quelques performances intéressantes ces dernières semaines, éliminant Fabio Fognini (n°29) en huitièmes de finale du tournoi de Genève.

Mais le Parisien compte lui aussi de beaux succès à son actif cette saison sur terre : quart de finaliste à Estoril fin avril en écartant la tête de série n°1 du tournoi, Denis Shapovalov, Moutet est également venu à bout de Daniel Evans, n°16 mondial et finaliste surprise de Monte-Carlo, en huitièmes du tournoi de Barcelone. Le gaucher de 22 ans, surnommé "la tornade", arrive confiant devant son public, après sa victoire lors de la quatrième édition de l'UTS (le tournoi d'exhibition de Patrick Mouratoglou), disputée pour la première fois sur terre battue. 

Elsa Jacquemot dans la cour des grandes

L'espoir tricolore chez les femmes se nomme Elsa Jacquemot. Couronnée en junior l'année passée (devenant la première Française à s’imposer sur l’ocre parisien depuis Kristina Mladenovic en 2009), celle qui vient de fêter ses 18 ans a obtenu une wild card pour le tableau final, sa deuxième d'affilée après celle de 2020. Invitée au tournoi de Saint-Malo plus tôt en mai, la 4933e mondiale, plus habituée à fréquenter l'ITF (la deuxième division du tennis), a réussi à prendre un set à Jasmine Paolini (91e à la WTA).

À Paris, son jeu agressif et son service solide pourraient bien déranger la Kazakhstanaise Elena Rybakina. Si la Lyonnaise aura à cœur de bien faire dans son jardin parisien, la tâche s'annonce toutefois compliquée. Son adversaire, tête de série n°21 Porte d'Auteuil, avait impressionné le circuit WTA en 2020, gravissant les échelons de la quasi 200e place au top 20 en un an. Si le défi est de taille pour Jacquemot, la Française pourra compter sur le soutien du public parisien pour espérer atteindre le deuxième tour de Roland-Garros pour la première fois de sa (très jeune) carrière.

Osaka en terre inconnue

C'est l'année ou jamais pour Naomi Osaka de briller à Porte d'Auteuil. La Japonaise, qui a hérité d'un tableau relativement ouvert, est opposée à Patricia Maria Tig (N°64) au premier tour, Mais la n°2 mondiale (et ex-n°1) n'a jamais dépassé le 3e tour à Roland-Garros et peine à montrer ses capacités sur terre - surface sur laquelle elle n'a disputé que trois rencontres depuis le début de saison. Face à la Roumaine, elle aussi bloquée au 3e tour du Grand Chelem parisien et peu démonstrative en ce début de saison, Naomi Osaka peut miser sur sa puissance de frappe et de service pour tirer son épingle du jeu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.