Tennis : Bianca Andreescu expéditive, Naomi Osaka et Garbine Muguruza lourdement battues... Ce qu'il faut retenir de la quatrième journée à Madrid

Plusieurs surprises ont eu lieu, dimanche, lors du deuxième tour du tournoi WTA 1000 dans la capitale espagnole.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bianca Andreescu, Naomi Osaka et Garbine Muguruza lors du tournoi de Madrid. (AFP / MAXPPP / MAXPPP)

Les hostilités se poursuivent sur la terre battue madrilène entre les meilleures joueuses du circuit mondial. Dimanche 1er mai, plusieurs gros coups de théâtre ont eu lieu, notamment les éliminations de Danielle Collins, Garbine Muguruza, Maria Sakkari et Naomi Osaka.

Andreescu balaie Collins 

Elle est de retour au premier plan. Redescendue à la 111e place mondiale, Bianca Andreescu s'est offert un succès de prestige face à la finaliste du dernier Open d'Australie, Danielle Collins (n°6). Mieux, c'est une véritable gifle que la Canadienne a infligé à l'Américaine : deux sets secs remportés 6-1, 6-1 en à peine plus d'une heure de jeu.

Muguruza chute lourdement contre Kalinina

C'est une défaite dont l'Espagnole, tête de série n°7, se serait bien passée. Balayée à domicile par Anhelina Kalinina, 37e joueuse mondiale, Garbine Muguruza n'a pas rassuré, loin de là, à quelques semaines de Roland-Garros. Face à l'Ukrainienne, elle a cédé les sept derniers jeux de la partie pour s'incliner lourdement 6-3, 6-0.

Sakkari et Osaka tombent aussi

Elle est de retour. Longtemps plus que l'ombre de la quart-de-finaliste de Roland-Garros qu'elle a été en 2018, Daria Kasatkina (23e) a frappé un grand coup face à la tête de série numéro 4, Maria Sakkari. Pourtant derrière au score après avoir perdu la première manche, la Russe est parvenue à trouver les ressources pour refaire son retard et sortir la Grecque du tournoi madrilène (3-6, 6-3, 6-1).

Face à Kasatkina en huitièmes de finale, on pouvait s'attendre à retrouver la Japonaise Naomi Osaka. Mais celle-ci a lourdement chuté contre Sara Sorribes Tormo, galvanisée par "son" public (6-3, 6-1). Il ne reste désormais que trois têtes de série dans cette partie de tableau, à savoir Elena Rybakina (n°16), Emma Raducanu (n°9) et Jessica Pegula (n°12).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.