Cet article date de plus de sept ans.

Monfils cède face à Djokovic

Tombeur la veille de Roger Federer, Gaël Monfils a bien failli faire plier un autre monument du tennis mondial à Shanghai. Face à Novak Djokovic, le Parisien s'est bien battu, mais s'est finalement incliné en trois manches 6-7 (4), 6-2, 6-4) après 2h22 de match. En demi-finale, Djokovic retrouvera un autre Français, Jo-Wilfried Tsonga.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Si certains doutaient encore de la forme de Gaël Monfils, celui-ci a démontré lors de ce Masters 1000 qu'il valait bien mieux que son actuel 42e place mondiale. A l'exception du deuxième set où le Serbe a profité d'une petite période de flottement de son adversaire, Monfils a bousculé l'actuel N.2 mondial en le poussant souvent à la faute dans les échanges. Les neuf aces du Français (contre 4) ont certes donné le change à la tête de série N.1, mais il a aussi et surtout su gérer au mieux les échanges en se montrant toujours plus offensif.

Monfils a osé prendre des risques, et Djokovic, qui restait sur neuf victoires d'affilée (avec la Coupe Davis) a mis un certain temps avant de se sortir de ce piège. Souvent critiqué pour son mental friable, Monfils a aussi démontré à ses détracteurs qu'il avait du cran lors des moments cruciaux, à l'image d'une balle de match sauvée lors du troisième set à 5-3. Malgré cette défaite, Monfils qui cherche toujours un coach, peut tirer quelques enseignements positifs de ce parcours à Shanghai, et c'est de bon augure pour ce joueur qui avait vécu l'an passé une saison très compliquée en raison d'une blessure au genou droit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.