Masters 1000 de Monte-Carlo : Pouille, Chardy et Sinner qualifiés, les favoris tiennent leur rang, ce qu'il faut retenir du 3e jour

Le Masters 1000 de Monte Carlo s'est poursuivi sans grande surprise parmi les favoris.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Lucas Pouille, poing serré, après sa victoire au 1er tour du Masters 1000 de Monte Carlo, le 13 avril 2021. (SEBASTIEN NOGIER / EPA)

Lucas Pouille a retrouvé la victoire sur terre battue en s'imposant face à Guido Pella mardi 13 avril au 1er tour du Masters 1000 de Monte Carlo. Jérémy Chardy a pris sa revanche face à Alexander Bublik tandis que Stefanos Tsitsipas n'est pas tombé dans le piège d'Aslan Karatsev. Voici ce qu'il faut retenir de cette 3e journée.

► Lucas Pouille retrouve le succès sur terre

Voilà Lucas Pouille de retour aux affaires. Perturbé par une blessure au coude qui traîne depuis la fin d’année 2019, le Français n’avait joué qu’un seul match en compétition officielle l’an passée, à Indian Wells, avant de faire l'impasse sur la deuxième partie de saison qui a suivie le confinement. 

Pour son premier match en Masters 1000 depuis plus d’un an, le Français, redescendu à la 86e place mondiale, a été particulièrement convaincant en dominant assez facilement Guido Pella, 48e mondial et spécialiste de la terre battue (6/3 6/4). Grâce à ce succès, le désormais jeune papa renoue avec la victoire sur l’ocre près de deux ans après son dernier succès sur la surface, au premier tour de Roland Garros 2019, face à Simone Bolelli. "Elle fait du bien pour mon état d'esprit, pour mon jeu et pour ma confiance", a-t-il confié. "C'est mon meilleur match depuis ma reprise.  Je n'ai pas d'objectif particulier en terme de résultat. Je ne pense pas à gagner des tournois, à être en finale. Je veux juste gagner des matchs les uns après les autres en essayant de reproduire ce que je fais à l'entraînement, pour augmenter ma confiance. Des matchs comme aujourd'hui m'aident beaucoup."

► Jannik Sinner fonce sur Djokovic

Sur sa lancée de sa première finale en Masters 1000, perdue à Miami face à Hubert Hurkacz, Jannik Sinner a connu une entrée en matière très confortable à Monte-Carlo. Le jeune italien de 19 ans, a déroulé ce mardi face à l’Espagnol Albert Ramos (6/3 6/4) pour son premier match de la saison sur terre. Au deuxième tour, la tâche sera beaucoup ardue face au numéro 1 mondial Novak Djokovic, invaincu cette saison depuis son titre à Melbourne en février dernier.

► Chardy prend sa revanche sur Bublik

Jérémy Chardy s'est qualifié lui aussi pour le deuxième tour du Masters de Monte-Carlo ce mardi. Le Français s'est imposé face au Kazakh Alexander Bublik en trois sets (6/4, 0/6, 7/5). Malgré un deuxième set où il est passé complètement à côté, le Français a su dominer le jeu de son adversaire pour s'imposer. Jérémy Chardy a ainsi pris sa revanche sur Alexander Bublik, alors que ce dernier l'avait battu au tournoi d'Antalya en janvier dernier, au terme d'un match là aussi en trois sets. C'est la 5e fois de sa carrière qu'il atteint le 2e tour à Monte Carlo, où il n'a jamais été plus loin.

► Tsitsipas solide, les autres favoris tiennent leur rang 

Stefanos Tsitsipas s'est qualifié sans frayeur pour les 8e de finale du tournoi. Le Grec, tête de série N.4, s'est imposé face à la révélation russe de ce début de saison, Aslan Karatsev (29e mondial) en deux manches (6-3, 6-4), sans concéder une seule fois son service. Tsitsipas, dominant le match de bout en bout, a également profité des nombreuses fautes directes de son adversaire (32 contre 16 pour le Grec). 
Chez les autres favoris, Roberto Bautista Agut (11e), Grigor Dimitrov (17e) et Hubert Hurkacz (16e) ont logiquement obtenu leur ticket pour le deuxième tour en battant leurs adversaires respectifs : Taylor Fritz, Jan-Lennard Struff et Thomas Fabbiano.

Jean-Baptiste Lautier et Louise Gerber

► Faux départ pour l'association Auger-Aliassime - Nadal

Félix Auger-Aliassime (21e), qui débutait à Monte-Carlo sa collaboration avec Toni Nadal, l'oncle et entraîneur historique de Rafael Nadal, a été battu dès le premier tour par Cristian Garin (24e) 7-6 (7/3), 6-1. Le Canadien menait 4-2 lorsque le match a été interrompu par la pluie la veille, mais à la reprise mardi, le Chilien, vrai spécialiste de la surface ocre, était plus fort. C'est la deuxième fois en trois participation qu'Auger-Aliassime est sorti d'entrée sur le Rocher.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.