VIDEO. "C'était une espèce de destruction mentale au quotidien" : la joueuse de tennis Marion Bartoli raconte sa descente aux enfers

La championne française a accepté de raconter à France 2 le calvaire qu'elle vient de vivre, lorsque son ancien compagnon multipliait les remarques dégradantes à son égard. Marion Bartoli a même frôlé la mort.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

On peut être une grande championne de tennis et sombrer sous l'emprise d'un homme destructeur. Après avoir quitté son compagnon, la joueuse de tennis Marion Bartoli revient à la compétition. Dans la vie comme sur un court, la joueuse se définit comme une battante.

Après trois ans d'une longue descente aux enfers, Marion Bartoli veut redevenir joueuse de tennis professionnelle, "pour effacer le passé", dit-elle à France 2. En 2013, la championne française remporte le tournoi de Wimbledon (Royaume-Uni), puis décide de mettre fin à sa carrière quelques semaines plus tard. L'année suivante, elle pense avoir trouvé l'amour.

Elle est hospitalisée 4 mois et frôle la mort

L'euphorie est de courte durée. En 2015, Marion Bartoli ne pèse plus que 41 kilos. Selon elle, son compagnon de l'époque multiplie les remarques dégradantes à son égard, "tu as un peu de gras", tu es un peu grosse". Par amour, elle cherche à perdre du poids à tout prix jusqu'à devenir méconnaissable. La sportive a même frôlé la mort après avoir été touchée par un virus qui l'a empêché de s'alimenter correctement. "C'était des moments vraiment très difficiles à vivre", raconte-elle. 

C'était une espèce de destruction mentale au quotidien. Et pourtant, j'ai eu l'habitude de mener des gros combats sur les terrains de tennis.

Marion Bartoli

à France 2

Hospitalisée et alimentée grâce à une sonde, elle choisit de partager son calvaire sur les réseaux sociaux. Désormais, elle veut revenir sur le terrain. Âgée de 33 ans, Marion Bartoli se testera contre plusieurs joueuses le mois prochain. 




Le JT
Les autres sujets du JT
Marien Bartoli brandit le plateau d\'argent (Rosewater Dish), trophée du tournoi de Wimbledon, le 6 juillet 2013.
Marien Bartoli brandit le plateau d'argent (Rosewater Dish), trophée du tournoi de Wimbledon, le 6 juillet 2013. (MIHO TAKAHASHI / YOMIURI)