Madrid : Rafael Nadal s'offre une revanche face à Alex De Minaur, 11e mondial, et se qualifie pour le troisième tour

Dix jours après son élimination contre l'Australien à Barcelone, l'Espagnol a pris sa revanche, samedi, et s'est qualifié pour le troisième tour du Masters 1000 madrilène.
Article rédigé par Cindy Jaury
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Rafael Nadal célèbre lors de son match contre Alex de Minaur, le 27 avril 2024. (THOMAS COEX / AFP)

Il fallait le voir célébrer avec rage ce premier set, sous les acclamations d'un public acquis à sa cause, forcément, après une bataille d'une heure et seize minutes. La première manche lui avait échappé la semaine passée à Barcelone, face à ce même Alex De Minaur, ce qui avait mené à son élimination au deuxième tour. A l'occasion du Masters 1000 de Madrid, chez lui, Rafael Nadal a pris sa revanche, samedi 27 avril. Vainqueur de l'Australien en deux sets (7-6 [8-6], 6-3) et 2h02 de jeu, il s'est qualifié pour le troisième tour où il affrontera l'Argentin Pedro Cachin (91e).

Absent pendant d'un près d'un an en raison d'une hanche douloureuse, en reprise depuis le tournoi de Barcelone, l'Espagnol avait prévenu en conférence de presse : il n'est pas encore sûr de fouler les terres de Roland-Garros, celles où il a été titré à 14 reprises. Tout dépendra de son ressenti et son niveau d'ici-là. "Si j'arrive à Roland-Garros dans l'état dans lequel je me trouve aujourd'hui, je ne jouerai pas à Paris. Je jouerai si je me sens compétitif. Ça ne sera pas la fin du monde ou la fin de ma carrière. J'ai encore des objectifs après, comme les Jeux olympiques. Je ne perds pas espoir". 

Sa première victoire contre un membre du Top 20 en un an et demi

Samedi, contre Alex De Minaur, l'Espagnol a pourtant délivré des signes d'espoir, à l'image de ce tie-break exceptionnel (8-6) en première manche. Plus percutant dans les échanges longs, variant le jeu court et long, délivrant des balles rapides sur la ligne et, surtout, rappelant un Nadal qu'on ne voyait plus depuis un moment, l'ancien numéro un mondial a enflammé le public madrilène. Mais, interrogé après le match sur un possible retour à son niveau, il a immédiatement temporisé. 

"Non, pas tout de suite. Pour l'instant je produis un bon niveau de tennis, mais il en manque encore un peu. Je suis très heureux de battre un joueur comme Alex, ça représente énormément". Il vient en effet de battre, avec la manière, le n°11 mondial, rien que ça. Alors qu'il n'avait plus battu un membre du Top 20 mondial depuis le Masters 2022 (novembre). Qualifié pour le troisième tour, il affrontera Pedro Cachin, 91e mondial.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.