Madrid : après Rafael Nadal, Carlos Alcaraz s'offre Novak Djokovic et une place en finale de Masters 1000

Au bout d'un combat de plus de 3h30, le jeune Espagnol a dominé le numéro 1 mondial (6-7 (5-7), 7-5, 7-6 (7-5)) et décroche son billet pour la finale du tournoi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Carlos Alcaraz lors de son match contre Novak Djokovic, à Madrid, le 7 mai 2022. (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

Il s’est offert le le numéro 1 mondial. Au lendemain de sa victoire contre Rafael Nadal, Carlos Alcaraz s’est imposé contre Novak Djokovic au Masters 1000 de Madrid. Au terme d’un match tendu et accroché, l’Espagnol, porté par le public, sa fougue et ses prises de risque, a pris le meilleur sur le Serbe. A seulement 19 ans, il devient le premier joueur de l’histoire à battre consécutivement Rafael Nadal et Novak Djokovic sur terre battue. Alcaraz défiera en finale le vainqueur de l’opposition entre Stefanos Tsitipas et Alexander Zverev.

En grande forme après sa victoire de prestige la veille, Carlos Alcaraz a une nouvelle fois tout emporté sur son passage, malgré un petit retard à l’allumage qui lui a coûté le premier set au tie-break (7-6, (7-5)). Il n’a rien lâché et a fait le show dans un deuxième set tout aussi disputé, en forme de jeu du chat et de la souris. Alcaraz, fougueux, prêt à tous les risques, prend les devants, Djokovic égalise, Alcaraz repasse en tête… Le scénario s’est inlassablement répété jusqu’à 5 jeux partout. Puis le numéro 1 mondial s’est agacé, a craqué, et a laissé filé la deuxième manche (7-5).

Les voyants au vert avant Roland-Garros

Mais il n’a pas abdiqué pour autant, et tout s’est décidé au bout du troisième set, au tie-break, alors que les deux joueurs avaient déjà plus de trois heures de jeu dans les jambes. Carlos Alcaraz, très solide mentalement, a mené les débats et empoché le gain final (7-6 (7-5)). 

A deux semaines du début de Roland-Garros, le phénomène murcien confirme qu'il faudra le compter parmi les favoris sur la terre battue parisienne. Novak Djokovic continue, lui, de retrouver des sensations sur la surface. Le numéo 1 mondial est apparu en forme physiquement et mentalement. Il est vite monté en régime pendant le premier set, et ne s'est jamais vraiment laissé distancer, même s'il a fini par rendre les armes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.