Cet article date de plus d'un an.

"Je veux vraiment le faire" : à Winbledon, Serena Williams vise un 24e titre en Grand Chelem pour égaler le record de Margaret Court

Serena Williams affrontera Simona Halep ce samedi en finale de Winbledon. 

Article rédigé par
Édité par Thomas Pontillon - franceinfo - Jean-Pierre Blimo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Serena Williams en juillet 2019 à Winbledon.  (GLYN KIRK / AFP)

En attendant la finale entre Novak Djokovic et Roger Federer chez les hommes dimanche 14 juillet, Serena Williams et Simona Halep s'affronte à Winbledon samedi 13 juillet dans l'après-midi. Le match débutera à 15 heures et l'Américaine va tenter d’entrer encore un peu plus dans l’histoire du tennis.

Vers un record de victoire en Grand Chelem 

Serena Williams va disputer sa onzième finale à Wimbledon, elle en a déjà gagné sept, mais surtout l’Américaine peut viser un 24e titre en Grand Chelem. Elle égalerait ainsi le record, toujours détenu par l’Australienne Margaret Court, qui avait obtenu son 24e titre à l’US Open en 1973. 

Ce serait aussi la confirmation d’une renaissance pour Serena Williams qui a perdu les deux dernières finales qu’elle a disputées, à Wimbledon et à l’US Open l’an dernier. "À bien y regarder, je ne peux pas croire que j'ai perdu ces deux finales, explique la joueuse. Mais aujourd'hui, je ne suis plus dans la même position, je me suis calmée. Vous savez, je veux vraiment le faire et je peux le faire car je ne suis plus la même joueuse, ne serait-ce qu'il y a un mois", promet-elle. 

Retour en force après plusieurs blessures 

Battue en quarts de finale du dernier Open d’Australie et dès le troisième tour à Roland-Garros, Serena Williams vient de passer plusieurs mois en se débattant avec plusieurs blessures, dont une au genou. Pour son entraîneur, le Français Patrick Mouratoglou, la joueuse est aujourd’hui enfin débarrassée de toutes ses difficultés. "Elle vivait vraiment un cauchemar, on était obligé d'adapter ses entraînements en fonction de ses douleurs. Ensuite en compétition, jouer avec une douleur extrêmement forte, c'est difficile mentalement car on est concentré sur la douleur, explique-t-il. Depuis quinze jours, la douleur a disparu donc ça change absolument tout. La préparation a été bien meilleure et puis elle joue libérée en compétition". 

Pour Patrick Mouratoglou, Serena Williams a retrouvé son niveau de jeu en retournant sur les courts. "Pour retrouver tous ses automatismes et être capable de monter son niveau de jeu, il faut jouer et ça manquait", affirme-t-il

Grâce à ses victoires en simple et à ses matches en double mixte avec Andy Murray, elle a passé beaucoup de temps en compétition et on a vu que ça lui a fait un bien terrible, donc maintenant elle est dangereuse

Patrick Mouratoglou

à franceinfo

Mais pour entrer un peu plus dans l’histoire du tennis, Serena Williams devra dominer Simona Halep. Ancienne numéro 1 mondiale, la Roumaine a déjà gagné un Grand Chelem l’an dernier à Roland-Garros. Mais ce ne sera pas le seul argument de Simona Halep selon Serena Williams. "Il y a tellement de choses à dire à propos de Simona, il y a sa ténacité, sa capacité à s'améliorer sans cesse et à trouver de l'énergie. Je ne peux pas sous-estimer ce paramètre. Deux fois consécutives, elle a fini l'année numéro 1 mondiale, je crois qu'elle est de retour. Elle veut prouver qu'elle peut encore le faire". Serena Williams disputera sa 32e finale en grand-chelem, ce sera la 5e pour Simona Halep, sa première sur le gazon de Londres. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.