Cet article date de plus de quatre ans.

Finale de la Coupe Davis : le gros coup de gueule de Yannick Noah contre le public français

Au terme de la première journée de la finale face à la Belgique, le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis a regretté que le public français présent à Lille n'encourage pas plus les Bleus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le capitaine de l'équipe de France de tennis, Yannick Noah, le 23 novembre 2017, au stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Yannick Noah n'est pas tendre avec le public français. A la question "Êtes-vous déçu de l'ambiance ?", le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis a répondu : "Non, on s'y attendait. Rien ne nous déçoit. Pour être déçu, il faut espérer quelque chose. On n'espère rien. On joue avec ce que l'on a."

Après une journée où la France et la Belgique se sont neutralisés sur le court, le vainqueur de Roland-Garros 1983  a estimé que les supporters avaient également fait match nul : "On a l'ambiance que l'on attendait, à savoir 3 ou 4 000 supporters belges, organisés et à fond. Nous, de notre côté, 3 ou 4 000 supporters et puis, 20 000 spectateurs." Un bilan un peu décevant pour une équipe de France qui joue à domicile devant son public à Villeneuve-d'Ascq, dans un stade Pierre-Mauroy qui contient  27 500 places.

"Les gens ont passé un bon moment"

"Je pense que tous les gens ont passé un bon moment, a quand même nuancé Yannick Noah. C'est quand même le but. Un partout, il y aura un double et un dimanche. Les gens qui ont un ticket pour le dimanche auront un match [à enjeu]. Donc tout le monde est content."

Il y a trois ans, lors de la finale perdue contre la Suisse,  Jo-Wilfried Tsonga avait déjà déploré le manque de ferveur du public du stade de Villeneuve-d'Ascq : "Lors de la présentation des équipes, on entendait plus le public suisse dans le stade que le public français. C'est un peu dur." Cette fois, à l'inverse de son capitaine, il a au contraire loué "la super ambiance" dans le stade "que ce soit sur le premier ou le deuxième match [Goffin-Pouille et Tsonga-Darcis]".

Les gens sont à fond derrière nous.

Jo-Wilfried Tsonga

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe Davis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.