Coupe Davis : la victoire de la paire Mahut-Rinderknech offre un dernier espoir de qualification à la France, battue par la Grande-Bretagne

Les hommes de Sébastien Grosjean se sont inclinés (2-1) contre les Britanniques, dans leur deuxième rencontre de la Coupe Davis samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Arthur Rinderknech lors de son match de Coupe Davis face au Britannique Cameron Norrie, le 27 novembre à Innsbruck (Autriche). (JOE KLAMAR / AFP)

Deux jours après leur victoire renversante en Coupe Davis face à la République tchèque, les Bleus sont tombés face à plus forts qu'eux en perdant les deux simples de leur rencontre face la Grande-Bretagne, samedi 27 novembre à Innsbruck (Autriche). Alors que Daniel Evans (n°25) a remporté son duel face à Adrian Mannarino (7-5, 6-4), Arthur Rinderknech, préféré à Richard Gasquet, a succombé à Cameron Norrie, n°12 mondial, (6-2,7-6[8]).

Finalement, c'est une paire de double inédite, composée de Nicolas Mahut et Arthur Rinderknech (qui a joué deux matchs dans la journée) qui a offert un point à la France (6-1, 6-4) en dominant le duo Salisbury-Skupski. Si les Tricolores concèdent la défaite sur l'ensemble des trois matchs (2-1), ils ne sont pour autant pas encore mathématiquement éliminés.

Un faux-pas de la Grande-Bretagne face à la République tchèque qualifierait la France. En cas de victoire britannique, la dernière chance de voir la phase finale passerait par un repêchage parmi les deux meilleurs seconds des six poules.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe Davis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.