Cet article date de plus de deux ans.

Benoît Paire : "J'aurais dû le gagner ce cinquième set"

Après sa défaite face à Kei Nishikori, Benoît Paire s'est montré plutôt lucide en conférence de presse. Il a notamment reconnu n'avoir pas su saisir les occasions dans l'ultime manche. Le Français s'est aussi dit très satisfait par son tournoi, son tennis, et sa saison sur terre battue.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

Qu'est-ce qui domine là?  La satisfaction du parcours ou la déception d’avoir manqué ces occasions aujourd’hui ?
Benoit Paire : 
Je ne sais pas. Tout de suite là, bien sûr, c’est la déception. Mais j’ai atteint la deuxième semaine c’était mon objectif. Mais en fait quand vous êtes en deuxième semaine votre objectif est d’aller plus loin encore, en quarts, en demies. Je ne voulais pas m’arrêter là. Je savais que contre Kei j’avais mes chances, et on s’est arrêtés à 2 sets à un contre moi. Quand on est revenus, j’ai mieux senti la balle, et j’étais mieux physiquement. Mais quand j’ai gagné le 4e alors que j’aurais dû le perdre, et que je mène 4-1, je commence à penser au prochain tour, même si je sais que ne suis pas censé le faire. Ce n’est pas de ma faute. Tout le monde fait ça. Je peux me dire : n’y pense pas...mais je le fais quand même.

Pour moi le match j’aurais dû le perdre dans les troisième et quatrième sets. Dans le cinquième, je me sentais mieux que lui physiquement, sur ses jeux de service il galérait.  C’est pourquoi je suis déçu.  Mais je suis heureux de ma semaine. J’ai gagné Lyon, j’ai joué plein de matches, et je suis plutôt bien physiquement. Donc pour moi ça reste un très bon roland, même si pour l’instant c’est la déception qui domine. 

Qu'allez-vous retenir de ce tournoi ?  
B.P :
Ce dont je vais me souvenir surtout c’est le public. Je n’en ai pas parlé mais j’ai rarement joué dans une telle atmosphère, j’ai rarement vu ça à Roland. Dès le premier match c’était exceptionnel. Et entre hier et aujourd’hui, ce seront des souvenirs à vie. Tout le public était pour moi. Ca arrive rarement...Généralement il y a ceux qui ne m’aiment pas parce que je me mets en colère. Là, c’était plus la France contre le reste du monde.

Quand j’aurai des enfants, quand je serai plus vieux, quand j’aurai une copine, je pourrai leur raconter tout ça et leur montrer des vidéos. Pour l’instant je suis surtout déçu de la défaite. Tout ça, ça m’a donné envie de faire mieux. Je veux vivre plus d’émotions comme celles-là, et je veux continuer à faire mieux pour le reste de la saison. Si je reste à ce niveau de tennis, je peux faire mieux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Benoît Paire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.