US Open 2021 : Daniil Medvedev tranquille, Felix Auger-Aliassime sans combattre, Leylah Fernandez et Aryna Sabalenka intraitables

Le Russe a fait respecter son rang mardi en quarts de finale de l’US Open et retrouvera dans le dernier carré Felix Auger-Aliassime qui a profité de l'abandon de Carlos Alacaraz. 

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Felix Auger-Aliassime console Carlos Alcaraz après l'abandon de ce dernier en quart de finale de l'US Open, le 7 septembre à New York.  (ED JONES / AFP)

Grand favori, Daniil Medvedev a assuré son rang mardi 7 septembre en venant à bout du challenger, Botic Van de Zandschulp, 117e mondial. Face au numéro deux mondial, le Néerlandais, qui n'avait jamais joué sur le circuit principal avant 2021, était proche de la déconvenue après deux manches, avant de sauver l'honneur dans la troisième. Le Russe ne s'est néanmoins pas laissé surprendre, terminant le travail en 2h22 et quatre sets (6-3, 6-0, 4-6, 7-5).

Chez les femmes, c’est le contraire qui s'est produit. La Canadienne de 19 ans Leylah Fernandez, 73e mondiale, a fait tomber la numéro 5 mondiale, Elina Svitolina, au terme d’une rencontre dantesque de 2h24 (6-3, 3-6, 7-6 [7-5]). Tombeuse de Naomi Osaka, la Québécoise inscrit un nouvel adversaire de renom à son tableau de chasse. Elle disputera une première demi-finale de Grand Chelem.

Medvedev, un premier majeur dans le viseur

Dès la première manche, la différence de niveau s’est vite fait ressentir que ce soit au service comme à l’échange. Rapidement breaké à deux reprises, souvent obligé de forcer face à la défense du numéro 2 mondial, Van de Zandschulp a cependant mieux joué en fin de set, prenant une fois le service adverse.

Mais le Russe a ensuite accéléré, remportant la seconde manche en 23 minutes, sans encaisser le moindre jeu. Largement au-dessus après une heure de jeu, le Russe s'est sûrement vu trop beau, trop vite. Et le Néerlandais, plein d’aplomb, a pleinement profité de la baisse de régime et de l'inattention de Medvedev pour empocher son premier set du match, le premier perdu par le numéro 2 mondial dans cet US Open.

Si Van de Zandschulp n'a pas su déranger de nouveau le Russe dans la quatrième manche, concédant son service en toute fin de manche, il quitte le court Arthur Ashe et New York par la grande porte, et on se souviendra de ce parcours aussi inattendu que plein de promesses.

Daniil Medvedev est de nouveau au rendez-vous dans son tournoi du Grand Chelem favori. Pour la troisième année d’affilée, le Russe accède aux demi-finales. Finaliste en 2019, et battu par Dominic Thiem l’année dernière en demies, Medvedev sera cette fois-ci opposé à Félix Auger Aliassime, vainqueur presque sans combattre de Carlos Alcaraz.

L'Espagnol de 18 ans, qui a fait sensation au 3e tour en éliminant au terme d'une lutte acharnée le Grec Stefanos Tsitsipas (3e), puis l'Allemand Peter Gojowczyk également en cinq sets, n'a pu aller au bout d'une rencontre mal engagée (6-3, 3-1), blessé à l'adducteur droit.

Du coup c'est une autre teenager qui s'est distinguée, Leylah Fernandez s'étant qualifiée en battant 6-3, 3-6, 7-6 (7/5) l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e mondiale).

Leylah Fernandez poursuit sa folle épopée

La Canadienne est décidément épatante. À seulement 19 ans, Leylah Fernandez s’est qualifiée pour les demi-finales de l’US Open en écartant Elina Svitolina, numéro 5 mondiale, au bout du suspense (6-3, 3-6, 7-6 [7-5]).

Née à Montréal, Fernandez atteint pour la première fois le dernier carré à New York lors de sa sixième participation à un tournoi du Grand Chelem seulement. Tombeuse de Naomi Osaka samedi dernier, la numéro 73 mondiale est en train d'assumer pleinement son nouveau statut. Face à Svitolina, demi-finaliste en 2019 apparue quelque peu frileuse, c'est elle qui s'est montrée la plus agressive et la plus entreprenante dans le jeu au premier set, avec ses grands coups droits qui ont souvent fait mouche.

Habituée aux batailles qui durent, Fernandez, levant haut son poing droit fermé et puisant son énergie dans le soutien du public à chaque point remporté, elle s'est détachée dans le troisième set, en menant 5-2, mais Svitolina a débreaké deux fois, rendant l'épilogue de ce match bien incertain.

Le tie-break a basculé à 5-5, quand la Canadienne a réussi un passing long de ligne, avec l'aide de la bande du filet. Sur quoi, c'est Svitolina qui a craqué sur sa balle de match en commettant l'erreur fatale, avant d'aller féliciter son adversaire qui se relevait à peine d'avoir posé ses deux genoux à terre. En demi-finale, Fernandez aura encore fort à faire contre la Bélarusse Aryna Sabalenka (2e) qui a dominé la Tchèque Barbora Krejcikova (9e).

La Bélarusse qui atteint, comme sa future adversaire, le dernier carré de l'US Open pour la première fois, a été très impressionnante face à lauréate du dernier Roland-Garros, faisant souvent parler la foudre avec beaucoup de points gagnants à la clé. Certes favorite, Sabalenka s'attend à un gros défi: Fernandez "joue bien, elle bouge bien et je sais qu'elle n'aura rien à perdre", a-t-elle dit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.