Toni Nadal, l'oncle de Rafael, reprend du service comme entraîneur de Felix Auger-Aliassime

Toni Nadal, l'oncle et ancien entraîneur historique de Rafael Nadal, va travailler avec le Canadien Félix Auger-Aliassime, 22e au classement ATP et grand espoir du tennis mondial âgé de 20 ans, a-t-il indiqué au quotidien Marca jeudi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Tony Nadal devient le nouveau coach de Félix Auger-Aliassime, jeudi 8 avril. (RICHARD HEATHCOTE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Cette initiative, particulièrement inattendue, semble être venue du jeune joueur canadien. "Quand m'est parvenue l'offre de sa part, je lui ai dit de venir à l'Académie (la Rafa Nadal Academy fondée par le joueur sur son île de Majorque, ndlr) pendant dix jours pour qu'il voie si ce que je peux lui offrir pourrait lui convenir ou pas. Je n'envisageais pas la possibilité d'entraîner un autre joueur", a expliqué Toni Nadal.

Monte-Carlo comme première

"Savoir que, en tant que directeur de l'Académie, je peux collaborer avec un joueur qui a de grandes aspirations, c'est un défi qui, personnellement, me satisfait tout particulièrement", a-t-il poursuivi. Agé de 60 ans, l'oncle de Rafael Nadal s'était retiré du circuit en 2017. Il travaillera avec Auger-Aliassime dès la semaine prochaine et le Masters 1000 de Monte-Carlo, un tournoi qu’il a remporté à de nombreuses reprises quand il s’occupait de son neveu Rafael Nadal.

"Si l'on doit jouer contre Rafa, je ne m'assierais sur aucun des deux bancs, par respect envers les deux joueurs”

Nadal a été le coach le plus titré en Grand Chelem grâce aux seize tournois majeurs, dont 10 Roland-Garros, remportés par son neveu jusqu'à la fin de leur collaboration à l'issue de la saison 2017. "Si l'on doit jouer contre Rafa, je ne m'assierais sur aucun des deux bancs, par respect envers les deux joueurs et parce que je suis toujours le directeur de l'Académie, je continue de travailler pour lui et je suis son oncle", a prévenu Toni Nadal.

"Mais s'il doit perdre contre quelqu'un, j'espère bien que ce sera contre Felix. Je n'arrêterai jamais d'être l'oncle de Rafael, on a été liés pendant de nombreuses années. J'espère que dans le futur, ce sera Felix qui sera le N.1 mondial. Pour le moment, il doit progresser", a-t-il noté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.