Miami : Gaston et Monfils éliminés, la sensation Fruhvirtovà, Kyrgios impressionne... Ce qu'il faut retenir de la journée de dimanche

Hugo Gaston n'a pas réussi à faire le poids face au Britannique Cameron Norrie, dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Hugo Gatson a été éliminé par Cameron Norrie au troisième tour du tournoi de Miami, dimanche 27 mars.  (MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

La surprise de la journée du dimanche 27 mars, à Miami, est venue de la jeune Tchèque Linda Fruhvirtová (16 ans). Détentrice d'une wild card, elle a décroché son ticket pour les huitièmes de finale du tournoi après l'abandon de Victoria Azarenka. Côté Français, Hugo Gaston a été trop juste face à Cameron Norrie et a échoué aux portes des huitièmes. Tout comme Gaël Monfils qui s'est incliné face à l'Argentin Francisco Cerundolo.

La marche était trop haute pour Gaston

Hugo Gaston est tombé sur plus fort que lui. Deux jours après sa plus belle victoire de la saison, aux dépens de l'Américain John Isner (22e mondial), le Français s'est incliné au troisième tour face à Cameron Norrie (12e à l'ATP). Breaké d'entrée de jeu, il a été pénalisé par une mauvaise première balle (47% de réussite dans la première manche).

La seconde manche a été plus ouverte et le Tricolore s'est battu pour tenter de rester en vie dans la partie. Il a sauvé cinq balles de match au total, une sixième sur service adverse et a même réussi à débreaker (5-5). Mais sa première balle l'a encore trahi et a permis à Norrie de rebreaker aussitôt, pour conclure non sans mal sur sa 8e balle de match. Il affrontera en huitièmes de finale le Norvégien Casper Ruud (8e).

Monfils manque de jus

Gaël Monfils a, lui aussi, été éliminé au troisième tour du Masters 1000 de Miami. Le 24e mondial a été battu sans ménagement 6-2, 6-3 par l'Argentin Francisco Cerundolo (103e). Le Français, notamment plombé par une première balle assez médiocre (56 % de réussite), a manqué de jus dans ce match où son modeste adversaire a souvent dicté le jeu et mérité sa victoire.

"Dure journée au bureau, je me suis senti à plat et je n'ai pas pu jouer à un bon niveau. Le crédit en revient aussi à mon adversaire, qui m'a botté les fesses. Je vous retrouve tous pour la saison de terre battue", a tweeté Monfils après sa défaite.

En dépit de ce faux pas, quelque peu inattendu, sa fin d'hiver sur le sol américain a de quoi l'encourager pour la suite. En effet, il a atteint les huitièmes de finale à Indian Wells la semaine passée, après cinq semaines sans jouer en raison d'une maladie. Francisco Cerundolo n'affrontera pas son frère Juan Manuel au prochain tour, mais l'Américain Frances Tiafoe qui l'a battu aisément 6-3, 6-2.

Ruud, Kyrgios, Swiatek et Badosa n'avaient pas le temps

Casper Ruud, Nick Kyrgios, Iga Swiatek et Paula Badosa ont comme point commun d'avoir expédié leur adversaire du jour. Le premier, 8e mondial, a dominé facilement Alexander Bublik en deux manches (6-3, 6-2). Pour se consoler, le Kazakhstanais s'est probablement offert l'un des points les plus étonnants de l'année...

Chez les femmes, Paula Badosa Gibert (6e joueuse mondiale) s'est facilement défait de Yulia Putintseva (6-3, 6-2). L'Espagnole retrouvera au prochain tour la jeune tchèque Linda Fruhvirtovà, surprise du tournoi. 

La Polonaise Iga Swiatek a elle aussi été expéditive. La récente lauréate à Indian Wells, assurée de succéder à la toute jeune retraitée Ashleigh Barty sur le trône mondial, a passé à peine un peu plus d'une heure sur le court pour se débarrasser 6-0, 6-3 de Madison Brengle (59e). Au prochain tour, elle affrontera une autre Américaine, Coco Gauff (17e).

De son côté, Nick Kyrgios continue de surfer sur son excellente forme du moment et n'a toujours pas concédé un seul set à Miami. Après avoir balayé Andrey Rublev en 51 minutes au tour précédent, le détenteur d'une wild card a une nouvelle fois impressionné en écartant l'Italien Fabio Fognini (6-2, 6-4). Cette année, l'Australien a décroché sept victoires et subi seulement deux défaites. En un mois, le 74e mondial a gagné soixante places au classement ATP. Il retrouvera Jannik Sinner en huitièmes de finale, tombeur dans la douleur de l'Espagnol Pablo Carreno Busta 5-7, 7-5, 7-5.

Fruhvirtovà, la belle histoire du tournoi ?

Elle n'avait jamais disputé de match dans un stade aussi grand. Âgée de seulement 16 ans, la Tchèque Linda Fruhvirtovà s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de son premier WTA 1000, aux dépens de Victoria Azarenka (16e joueuse mondiale). Elle avait déjà battu sa première top 25 au tour précédent, Elise Mertens.

Alors que la 279e joueuse mondiale avait remporté la première manche et menait 3-0 dans la deuxième, la Biélorusse, visiblement agacée, a quitté le court de manière soudaine. Au micro, les larmes aux yeux, Linda Fruhvirtovà a reconnu qu'elle avait "grandi en regardant (Azarenka) jouer" et a remercié chaleureusement le public. Elle fera son entrée dans le top 200 à l'issue du tournoi.

Victoria Azarenka n'était pas dans un bon jour et a multiplié les sautes d'humeurs pendant la rencontre. Ancienne lauréate du tournoi en 2009, 2011 et 2016, l'ancienne numéro un mondiale semble traverser une période difficile. À Indian Wells, il y a deux semaines, elle avait inexplicablement fondu en larmes pendant son match contre la Kazakhstanaise Elena Rybakina.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.