Masters 1000 de Montréal : Gaël Monfils tombeur de Maxime Cressy et qualifié pour le troisième tour

Grâce à son succès mercredi soir, le n°20 mondial est désormais le dernier Français en lice dans le tournoi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gaël Monfils, le 9 août 2022, lors du Masters 1000 de Montréal (Canada). (MINAS PANAGIOTAKIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA via AFP)

Ça passe pour Gaël Monfils. Le Tricolore s'est extirpé du piège Maxime Cressy (31e mondial) au bout d'un match tendu, mercredi 11 août, en s'imposant en deux manches, à chaque fois remportée au tie-break (7-6[10], 7-6[6]). Après l'élimination d'Adrian Mannarino par la tête de série n°11 Jannik Sinner (2-6, 6-4, 6-2), un peu plus tôt dans la soirée, Monfils est désormais le dernier Français en lice dans le tournoi canadien.

Bousculé mais serein

Breaké d'entrée par son adversaire, 31e joueur mondial, le Français (20e) a dû s'employer pour prendre les devants. Mené 5-3 dans le premier set, débreakant à 5-5, le Français s'est ensuite offert un premier jeu décisif au bout de l'effort (12-10). Puissant au service, rapide à la volée, l'Américain a donné du fil à retordre au francilien.

C'est un nouveau tie-break qui a attendu les deux hommes dans le deuxième set, après une féroce défense de chaque mise en jeu. On a d'abord cru que le match allait offrir une troisième manche, mais Maxime Cressy a gaspillé deux balles de set, dont la première sur double-faute. Une fois sa mise en jeu retrouvée, Gaël Monfils n'a pas raté sa chance pour conclure le match après 2h04 de lutte.

Au prochain tour, il retrouvera Jack Draper, issu des qualifications et tombeur surprise du n°5 mondial Stefanos Tsitsipas. À l'aise sur le béton canadien (demi-finaliste en 2016 et 2019), le Français a des points à défendre au classement ATP, lui qui avait atteint les quarts l'an passé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.