Cet article date de plus d'un an.

Dopage : le Chilien Nicolas Jarry suspendu provisoirement

Le Chilien Nicolas Jarry a été contrôle positif le 19 novembre dernier lors de la Coupe Davis disputée en Espagne. L'actuel 78e joueur mondial est suspendu provisoirement à partir de ce mardi, annonce l'ITF qui précise que des traces de stéroïdes anabolisants, le Ligandrol et le Stanozol, ont été découvertes dans ses urines. L'intéressé assure quant à lui qu'il n'a "jamais pris de substance illicite" dans sa carrière et est "totalement opposé au dopage".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le joueur de 24 ans était le N.2 du Chili pendant la Coupe Davis, en novembre dernier. Des traces de stéroïdes anabolisants ont donc été découvertes dans le deuxième test, le premier n'ayant rien détecté. Les échantillons d'urine avaient été analysés par un laboratoire canadien, certifié par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le joueur a été informé de ces résultats le 4 janvier 2020 et suspendu à titre provisoire à partir de ce mardi 14 janvier. "Je n'ai jamais pris délibérément ou intentionnellement de substances illicites dans ma carrière de joueur de tennis et je suis complètement opposé au dopage", a assuré Nicolas Jarry sur son compte Instagram.

Voir le post sur Instagram

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.