Dernier match de Roger Federer : "Un champion en toute élégance et en toute beauté jusqu'à la fin", réagit Arnaud Boetsch

"Sa personnalité et son talent vont manquer" affirme l'ex-joueur de tennis français, ami et confident de Roger Federer. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 Arnaud Boetsch, vainqueur de la Coupe Davis en 1996, ami et confident de Roger Federer. (PATRICE LAPOIRIE / MAXPPP TEAMSHOOT)

Roger Federer a été "un champion en toute élégance et en toute beauté jusqu'à la fin, sa personnalité, son talent, vont manquer", a déclaré samedi 24 septembre sur franceinfo Arnaud Boetsch, ex-joueur de tennis français, vainqueur de la Coupe Davis en 1996, ami et confident de Roger Federer. Roger Federer a disputé son dernier match ce vendredi soir avec Rafael Nadal avant de prendre sa retraite après 25 ans de carrière. Le Suisse s'est incliné 6-4, 6-7 (2/7), 9-11, en double avec Nadal samedi à Londres, contre les Américains Jack Sock et Frances Tiafoe, lors de la Laver Cup.

franceinfo : Comment était ce dernier match ?

Arnaud Boetsch : On savait que cela allait être émouvant, très prenant, mais en fait c'était très étonnant d'assister à tout ça, l'amour des gens, le plaisir de le voir, lui qui craque. Je suis allé le voir après et c'était tellement fort. On se faisait tous un "hug" (câlin) comme si les 25 ans de toute sa carrière étaient là. Il y avait une sorte de merci très fort. J'ai senti tout le poids des années et de toutes les victoires, des moments forts en une fraction de seconde. Cela m'a fait du bien de le voir comme ça, maintenant on peut tourner la page.

A la fin du match, Roger Federer n'a pas pu retenir ses larmes malgré le réconfort de Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray. Qu'est-ce que cela représente que tous ses adversaires aient été présents ?

Comme quoi on peut se battre, être des combattants, être sur le court pendant des années et vouloir battre l'autre, mais quel respect à la fin. Quelle amitié, quelle profondeur ! Ces gens-là, Rafael et Roger, on sait qu'ils sont unis pour la vie. Ca se sent. Rafael est en train de se rendre compte que Roger va lui manquer terriblement.

Le champion est parti, la légende reste ?

Oui, vraiment. Un champion en toute élégance et en toute beauté jusqu'à la fin. Il a eu les mots justes, l'authenticité. Il n'a rien caché. Il savait que son speech allait être très dur, qu'il n'allait potentiellement pas réussir, il en avait parlé avant, mais ce n'est pas ça qui comptait. Ce qui comptait c'est que l'on soit tous ensemble. Il dit au revoir mais on va se revoir quand même.

Est-ce qu'il va manquer au tennis ?

Je pense que sa personnalité, son élégance, son talent, vont manquer sur le court, et après le court, sa présence va manquer. Mais la légende continue et il y a des jeunes qui se sont nourris de lui, qui ont appris de lui comme ils apprennent de Rafael Nadal et de Novak Djokovic. Mais lui particulièrement parce que c'est une bonne personne et donc il y aura de petits Federer à leur manière qui vont continuer aussi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.