Tennis : quatre rencontres à l'US Open et Wimbledon dans le viseur d'un organisme anti-corruption

L'Agence internationale pour l'intégrité du tennis (ITIA) a reçu 38 alertes de paris suspects, dont quatre à l'US Open et Wimbledon.

Article rédigé par
Bertrand Bielle - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Novak Djokovic en finale de l'US Open face à Danil Medvedev le 12 septembre 2021 à New York. (TIMOTHY A. CLARY / AFP)

L'Agence internationale pour l'intégrité du tennis (ITIA) a de nouveau frappé mardi 12 octobre. Et cette fois, c'est l'US Open qui est au cœur du rapport trimestriel de l'organisme diligenté par les grandes instances du tennis mondial (ATP, WTA, ITF) pour lutter contre la corruption dans le monde de la petite balle jaune depuis 2008 (ex-TIU) et notamment dans le milieu des paris sportifs.

Deux matchs sont ainsi pointés du doigt comme étant suspects par l'ITIA lors du Majeur américain sans désigner lesquels. Rappelons que déjà deux rencontres lors de Wimbledon avaient fait l'objet d'un rapport. En tout, pas moins de 38 alertes sur des paris suspects entre juillet et septembre 2021 ont été données. 

Une alerte n'est pas synonyme de tricherie

L'ITIA précise cependant dans son rapport trimestriel qu'une alerte en soi n'est pas obligatoirement une preuve de match truqué. "Des schémas de paris inhabituels peuvent survenir pour de nombreuses raisons autres que le trucage de matchs – par exemple une mauvaise fixation des cotes ; des paris bien informés ; la forme physique, la fatigue ou la forme du joueur ; conditions de jeu et circonstances personnelles."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.