VIDEO. "Une descente impressionnante" : on a testé pour vous la tyrolienne géante de la tour Eiffel

Sauter à près de 115 mètres de hauteur depuis le deuxième étage de la tour Eiffel puis voler au dessus du Champ-de-Mars avant d'atterrir devant l'Ecole militaire : c'est ce que proposait pendant cinq jours une tyrolienne géante installée sur la Dame de fer. Franceinfo l'a testée pour vous.

Voler à 90km/h au-dessus du Champ-de-Mars en sautant du deuxième étage de la tour Eiffel, voilà le genre d'expérience que l'on ne fait qu'une fois dans sa vie. Une tyrolienne au départ du deuxième étage de la tour Eiffel, à Paris, a été installée pendant cinq jours, entre le 29 mai et le 2 juin. Franceinfo l'a testée pour vous. "On a une très belle vue depuis le deuxième étage de la tour Eiffel, avec en ligne de mire la tour Montparnasse et le Champ-de-Mars juste en dessous", décrit notre journaliste Robin Prudent. 

Accroché en haut de la plateforme avant son départ, il a profité de la vue pendant que l'un des responsables de l'installation demande les autorisations de départ avec son talkie-walkie. Les pieds dans le vide à 115 mètres au-dessus du sol, il s'élance pour une course folle au-dessus du Champ-de-Mars, avec une pointe de vitesse à 90 km/h. Une minute plus tard, il atterrit dans la gueule d'un lion géant, sur une plateforme installée en face de l'Ecole militaire. Impressions à l'arrivée : "La descente est vraiment impressionnante même si le départ est plutôt doux. On ne se jette pas dans le vide, on part tranquillement sans trop de vitesse. L’arrivée est un peu plus brutale."

En cinq jours, cette opération commerciale organisée par l'entreprise Perrier à l'occasion du tournoi de Roland-Garros aura permis d'effectuer près de 260 vols entre la Dame de fer et l’Ecole militaire.

Notre journaliste Robin Prudent au départ du deuxième étage de la tour Eiffel, à Paris, le 31 mai 2019.
Notre journaliste Robin Prudent au départ du deuxième étage de la tour Eiffel, à Paris, le 31 mai 2019. (FRANCEINFO)