VIDEO. Chamonix : un Américain filme son propre crash en wingsuit et survit miraculeusement à sa chute

Il souffre d'un traumatisme crânien, de plusieurs fractures et de côtes fêlées. La pratique de ce sport extrême a depuis été interdite pour six mois à Chamonix.

ERIC DOSSANTOS

C'est un miraculé. Eric Dossantos, un militaire américain, a fait une lourde chute, le 29 septembre dernier, à Chamonix (Haute-Savoie), en s'élançant en wingsuit du sommet de l'Aiguille du Midi. Après cinq accidents mortels cette année, la ville a décidé d'interdire début octobre la pratique de ce sport extrême consistant à se lancer dans le vide équipé d'une combinaison en forme d'ailes. Cette interdiction est valable six mois.

Multiples blessures

Sur les images captées par Eric Dossantos, on peut le voir, en pleine vitesse, à 140 km/h, s'approcher dangereusement du sol puis percuter des arbres. L'homme âgé de 30 ans a été retrouvé par des promeneurs trois heures après sa lourde chute, rapporte Libération. Sur Facebook, il indique avoir été pris en charge à l'hôpital d'Anneçy. Il souffre d'un traumatisme crânien, de plusieurs fractures et de côtes fêlées.

Un saut en wingsuit au dessus de Chamonix (Haute-Savoie), le 16 juillet 2014. 
Un saut en wingsuit au dessus de Chamonix (Haute-Savoie), le 16 juillet 2014.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)