Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Sauvetage dans l'Himalaya : Elisabeth Revol raconte à "Envoyé spécial" quand tout a basculé

Le 25 janvier à 17 heures, le sommet du Nanga Parbat, dans l’Himalaya, est enfin à leur portée. Elisabeth Revol revient pour "Envoyé spécial" sur les derniers mètres d'une ascension qui a coûté la vie à son coéquipier, Tomasz Mackiewicz. Extrait de "Sauvetage au sommet", un reportage à voir le 8 février dans "Envoyé spécial".

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le 25 janvier, à 17 heures, Elisabeth Revol et Tomasz Mackiewicz ne sont plus qu'à 90 mètres de l'exploit : le sommet du Nanga Parbat, à 8 126 mètres. Les conditions météo sont bonnes. Comme il est déjà un peu tard, ils se préparent à finir l'ascension de nuit. Enfin, ils vont réaliser leur rêve : conquérir la "montagne tueuse". Un exploit en alpinisme hivernal.

Voici les dernières images filmées par Elisabeth Revol. Moins d'une heure plus tard, c'est fait : elle est la première femme au monde à atteindre le sommet du Nanga Parbat en hiver. Une incroyable performance, sur laquelle l'alpiniste drômoise revient pour "Envoyé spécial" : "Je me suis imprégnée des lieux. C'était franchement magique… Il faisait nuit, par contre, on avait le vent qui arrivait par-derrière. Toute la montée, on était protégés. Quand on est arrivés au sommet, on a vraiment pris le vent de face."

"Je ne vois plus ta lampe, et je te vois floue"

Mais la magie sera de courte durée. "Jusqu'à ce que Tomek vienne, poursuit Elisabeth Revol, qui garde des blessures aux mains après un sauvetage miraculeux. Et quand il arrive sur moi, il me dit : 'Je ne vois plus ta lampe, et je te vois floue.' Là, je prends conscience qu'il y a réellement danger, parce que s'il n'y voit plus… On est quand même dans un terrain pas facile, et on est dans une très mauvaise passe. Donc là, tout de suite, je prends la décision de descendre."

La descente tourne au cauchemar. A 23h10, l'alpiniste envoie un premier message alarmant à son routeur, Ludovic Giambiasi : "Tomek a besoin de secours. Il a des gelures et il ne peut rien voir. S'il te plaît, organise quelque chose le plus vite possible." 

Extrait de "Sauvetage au sommet", un reportage à voir le 8 février dans "Envoyé spécial".

CAPTURE ÉCRAN / ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2. 8 février 2018 Revol
CAPTURE ÉCRAN / ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2. 8 février 2018 Revol (CAPTURE ÉCRAN / ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)