Deux alpinistes "miraculés" après une chute dans le massif du Mont-Blanc

L'un s'en est sorti indemne, l'autre est très légèrement blessé.

L\'une des voies d\'ascension du Mont-Blanc (Haute-Savoie), le 22 mai 2019.
L'une des voies d'ascension du Mont-Blanc (Haute-Savoie), le 22 mai 2019. (PHILIPPE ROY / AFP)

Deux alpinistes qui se trouvaient dans le massif du Mont-Blanc mardi 25 juin sont sortis pratiquement indemnes d'une chute de 200 mètres. Le PGHM (pelotons de gendarmerie de haute montagne) de Chamonix les a qualifiés de "miraculés".

Les deux hommes redescendaient du sommet du mont Maudit, dans le Massif du Mont-Blanc, encordés, lorsqu'ils ont dévissé et fait une chute en glissade de 200 mètres. L'un s'en est sorti indemne, l'autre est très légèrement blessé.

"Ils ont beaucoup de chance"

"Une glissade dans une pente de neige, ce n'est jamais anodin et ils ont eu beaucoup de chance de ne pas rencontrer de caillou, de barre ou de précipice, d'autant qu'ils auraient pu se percuter avec leurs crampons et leurs piolets", a indiqué l'un des gendarmes du PGHM de Chamonix. Ils ont été transportés à l'hôpital de Sallanches (Haute-Savoie) pour y être examinés.

Dans les Hautes-Alpes, un homme de 48 ans a glissé pour sa part sur 300 mètres dans le couloir de Cooligde alors qu'il avait entrepris l'ascension du mont Pelvoux, dans le massif des Écrins. Là encore, il s'en est "assez bien sorti", a estimé un sauveteur, avec néanmoins un traumatisme facial. Il a été transporté à l'hôpital de Briançon.