Cet article date de plus d'un an.

Ski : Les mondiaux 2021 repoussés à 2022 ? Réponse le 1er juillet

Dans un communiqué publié ce lundi, la Fédération internationale de ski a fait part que les championnats du monde 2021 prévus à Cortuna d'Ampezzo pourrait avoir lieu en 2022. La ville, qui devait déjà accueillir les finales de la Coupe du monde en mars dernier, a demandé le report de l'événement en raison des difficultés rencontrées depuis la pandémie de Covid-19. Une réponse définitive est attendue le 1er juillet prochain.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

"Étant donné l'épidémie de COVID-19 en cours et les incertitudes qui en découlent, la Fédération italienne des sports d'hiver (FISI) et le Comité local d'organisation de Cortina 2021 ont demandé d'envisager de reporter les Championnats du monde de ski alpin FIS 2021 Cortina d'Ampezzo (ITA) à 2022" a annoncé la Fédération internationale de ski dans un communiqué ce lundi.

Décision le 1er juillet

En raison de l'annulation des finales de la Coupe du monde de ski 2020, prévues pour la mi-mars dernier à Cortina, la Fédération italienne des sports d'hiver ainsi que son comité local Cortina 2021 ont expliqué avoir "subi un impact considérable".  

"La ville de Cortina d'Ampezzo et la région italienne de la Vénétie ont été l'une des premières régions et l'une des plus durement touchées et des restrictions en cours, parallèlement aux implications financières sans précédent pour le monde des affaires local et national et la population en général. En conséquence, ils ont demandé l'examen du report jusqu'en 2022."

"En raison des multiples implications, la question doit être soigneusement analysée par toutes les parties prenantes", conclut le communiqué. C'est pourquoi, en accord avec la FISI, "le Conseil a décidé que la situation sera examinée jusqu'au 1er juillet 2020."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.