Ski alpin : calendrier, épreuves, favoris... Ce qu’il faut savoir avant le début de la saison 2021-2022

La Coupe du monde de ski alpin débute samedi dans la station autrichienne de Sölden.

Article rédigé par
Maÿlice Lavorel - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Alexis Pinturault et Petra Vlhova avec leurs gros globes de cristal, à Lenzerheide, le 21 mars 2021. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Après la folie de l’été, les sports d’hiver s’apprêtent à retrouver la lumière. Au premier plan d’entre eux, la Coupe du monde de ski alpin, qui reprend ses droits en Autriche, samedi 23 octobre. Du calendrier aux épreuves, en passant par les favoris, franceinfo: sports fait le point sur ce qu'il faut savoir. 

Un calendrier plus traditionnel de retour

L’organisation des deux dernières éditions avait été chamboulée par la pandémie, le calendrier retrouve cette année une allure plus classique. La saison débute le week-end du 23-24 octobre, à Sölden, sur le glacier de Rettenbach, comme c’est la coutume depuis 2000.

Surtout, les manches nord-américaines font leur retour, après une saison 2020-2021 exclusivement européenne. Le Cirque blanc posera notamment ses valises à Lake Louise, au Canada (du 23 au 28 novembre pour les hommes, du 30 novembre au 5 décembre pour les femmes), mais aussi chez le voisin étasunien, à Killington (27 et 28 novembre, pour les femmes) et à Beaver Creek (1er au 5 décembre, pour les hommes).

Kitzbühel, Cortina d’Ampezzo et Pékin, rendez-vous incontournables

Parmi les manches à ne pas manquer, Kitzbühel et sa terrible Streif, réputée comme la piste la plus impressionnante du monde. Les skieurs y prendront leurs quartiers du 18 au 23 janvier 2022. Le même week-end, les femmes investiront Cortina d’Ampezzo, en Italie, station-hôte des Jeux olympiques 2026.

Le haut du tracé mythique de la Streif, à Kitzbühel, en Autriche, le 19 janvier 2021. (JOHANN GRODER / EXPA / AFP)

Enfin, en février, la Coupe du monde se mettra en pause pour laisser place à un autre événement majeur du calendrier : les Jeux olympiques d’hiver de Pékin. Les épreuves de ski alpin y sont programmées du 6 au 19 février, au Centre national de ski alpin de Xiaohaituo, à l’est de la capitale chinoise.

Les finales en France en mars

Point d’orgue de la saison, les finales de la Coupe du monde se dérouleront cette année dans les Alpes françaises, à Courchevel et Méribel. Du 16 au 20 mars 2022, les deux stations accueilleront les ultimes épreuves de la saison, juges de paix avant de remettre les petits globes des disciplines et le gros globe de cristal.

L'événement servira de répétition générale à Courchevel et Méribel, qui accueilleront également les championnats du monde de ski alpin en 2023.

Autant d’épreuves de technique que de vitesse

Malgré la disparition des épreuves de combiné alpin, comme c’était déjà le cas l’année dernière, le calendrier reste équilibré, et les athlètes disputeront autant d’épreuves techniques (slalom et slalom géant) que de vitesse (descente et super G).

Les femmes s’attaqueront ainsi à neuf courses dans chaque discipline, sans compter l’unique épreuve parallèle. Chez les hommes, la répartition est un peu moins égale. S’il y a bien autant de vitesse que de technique, les 11 descentes et les 10 slaloms géants prendront le pas sur les 8 slaloms et les 7 super-G.

Alexis Pinturault à la défense de son globe, compétition ouverte chez les femmes

Alexis Pinturault, qui remet son gros globe de cristal en jeu sept mois après son sacre, sera l’homme à battre cette saison. Mais la concurrence s’annonce rude aux sommets. Le Suisse Marco Odermatt, deuxième du général l’an passé, ou le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, vainqueur en 2020, pourront challenger le Savoyard.

Et les espoirs du clan français ne reposent pas seulement sur les épaules du skieur de Courchevel. Clément Noël et Mathieu Faivre, qui ont respectivement remporté deux et trois épreuves la saison dernière, auront sans doute leur carte à jouer sur plusieurs rendez-vous.

Chez les femmes, les chances tricolores seront portées par Tessa Worley, unique Française à s’être imposée en 2020-2021 (sur le slalom géant de Kronplatz). Elle tentera de briller sur les épreuves de slalom géant, sa spécialité. Chez les favorites, l’Américaine Mikaela Shiffrin et la Suissesse Lara Gut-Behrami partiront à la conquête du gros globe, détenu par la Slovaque Petra Vlhova.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.