Fermeture des remontées mécaniques : les modalités de remboursement à connaître avant les vacances d'hiver

À quelques jours du début des vacances d’hiver, nombreux sont les Français ayant réservé leur séjour à la montagne. Alors que le gouvernement a annoncé ce lundi la fermeture des remontées mécaniques pour le mois de février, quelles sont les modalités de remboursement ? Hébergements, matériel et forfait de ski, France tv sport fait le tour des modalités à connaître.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Les modalités de remboursement à connaitre avant le départ au ski  (BEATRICE MOLLARET / PHOTONONSTOP)

• Pourrais-je être remboursé si j’ai loué un hébergement auprès d’un professionnel ?

Oui, et jusqu'à la dernière minute. Si vous avez loué un hébergement auprès d’un professionnel de types clubs vacances, villages vacances ou hôtels vous pourrez être remboursé sans aucune problème. Les professionnels du secteur ont en effet pris l’engagement, en raison de la crise sanitaire, d’appliquer des politiques d’annulation très souples. Ils pourront vous rembourser jusqu’au dernier moment, sans aucun frais ni aucune pénalité. Ces engagements ont été pris auprès du Premier Ministre, dans le cadre du plan d’aide des professionnels du tourisme en contrepartie des aides qu'ils ont obtenues. Aucun souci donc si votre réservation a été effectuée auprès d'un professionnel du secteur.

• Pourrais-je être remboursé si j'ai loué un hébergement auprès d'un particulier ? 

Non, sauf si les conditions d'annulation le permettent. Ici, la situation se complique. Si vous avez loué un hébergement auprès d’un particulier sur un site tel que Airbnb ou Abritel, vous pourrez éventuellement être remboursé en fonction des politiques d’annulation mises en place par le loueur. Il est donc primordiale de prendre connaissance de ces conditions.

En revanche, si celles-ci ne vous permettent pas d’annuler votre séjour, vous pouvez tenter une négociation avec le loueur comme nous l’explique Raphaël Bartlomé, responsable du service juridique UFC que choisir qui vise à défendre les droits des consommateurs : "comme c’est entre particulier, il ne faut pas hésiter à négocier parce que si vous, vous êtes coincé chez vous, le loueur est aussi coincé chez lui et pourra donc comprendre votre situation surtout dans cette période de crise." Attention : seul le particulier loueur sera dans la mesure de vous rembourser. Les sites hôtes de ces annonces ne s’en mêleront pas. Ils ont simplement pour rôle de permettre la rencontre du loueur et du vacancier, en affichant une annonce sur leur site.

• Pourrais-je me faire rembourser mon forfait de remontée mécanique ? 

Oui, et en toute simplicité. Les remontées mécaniques sont fermées, et donc obligatoirement remboursées. Le professionnel ne pouvant pas vous offrir ce pour quoi vous avez payé devra procéder au remboursement sans aucune pénalité et sous la même forme que votre paiement. Il se peut, en fonction du professionnel, que ce dernier vous propose d'autres solutions telles que le report de validité de votre forfait. Mais le choix final sera le vôtre. Si vous n'acceptez pas ces alternatives, vous obtiendrez quoi qu'il arrive votre remboursement.

• Pourrais-je me faire rembourser ma location de ski ? 

Non, mais... Si les magasins loueurs de skis ne ferment pas, ils ne seront pas dans l’obligation de vous rembourser. Avant de louer, il faut donc voir avec le professionnel si des négociations sont possibles en cas d’annulation de votre séjour et prendre connaissance des conditions générales. Si jamais le loueur décide de rembourser la location des skis, il pourrait appliquer des pénalités. Ici, encore, tout se joue sur la négociation. N’hésitez pas à prendre contact avec le loueur afin d’envisager un éventuel report de votre location de skis, la situation étant un cas de force majeur.

• Pourrais-je faire appel à mon assurance en cas d'annulation ? 

Non. Les assurances annulations prises via des banques ou encore les cartes bancaires ne couvriront pas vos frais si vous annulez votre séjour. Ces types d'assurances vous couvrent seulement si, par exemple, vous vous foulez la cheville une semaine avant le départ, mais elles ne couvrent pas la fermeture administrative des remontées mécaniques. Il sera donc inutile de les contacter pour espérer un remboursement de votre hébergement, votre forfait de remontées mécaniques, ou votre location de skis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.