Cet article date de plus d'un an.

Ski alpin : Mikaela Shiffrin annonce son retour à la compétition en Europe

La skieuse américaine Mikaela Shiffrin, triple tenante du titre du gros globe de cristal et endeuillée par la mort de son père début février, a annoncé qu'elle revenait en Europe après avoir manqué quatre week-ends de compétitions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Je m'envole pour la Scandinavie aujourd'hui. Je ne sais pas si je serai capable de prendre le départ quand il sera l'heure de le faire, je ne me fixe pas vraiment d'objectif, j'espère juste faire quelques bons virages". Sur Instagram, Mikaela Shiffrin a posté une vidéo de plus de six minutes pour annoncer son retour à la compétition, alors que  la Coupe du monde fait étape à Are (Suède) du 12 au 14 mars. "J'ai pu un peu m'entraîner ces dernières semaines. Ça m'a aidé, lentement, j'ai senti que cela me faisait du bien d'être sur la montagne. J'ai trouvé dans l'entraînement un lieu où je me sens proche de mon père".

Voir le post sur Instagram

Endeuillée par le décès de son père, l'Américaine s'était mise en retrait. La skieuse, qui aura 25 ans le 13 mars, n'a pas couru en compétition depuis l'étape de Bansko (Bulgarie) les 24, 25 et 26 janvier. Ensuite, elle avait fait l'impasse sur l'épreuve de Rosa Khutor (Russie) pour se concentrer sur l'entraînement, puis la native de Vail est rentrée dans le Colorado après le décès soudain de son père Jeff (65 ans) le 3 février. Mikaela Shiffrin a donc également manqué les étapes de Garmisch (Allemagne), Kranjska Gora (Slovénie) et Crans Montana (Suisse), alors que les épreuves d'Ofterschwang (Allemagne) prévues ce week-end ont été annulées à cause du manque de neige.

Plus en tête de la Coupe du monde

Largement en tête du classement général fin janvier et en route vers un 4e sacre consécutif, Shiffrin a désormais été dépassée par l'Italienne Federica Brignone sur laquelle elle compte 153 points de retard, alors qu'il reste sept courses à disputer.

Les finales prévues à Cortina d'Ampezzo fin mars (quatre courses) sont toutefois menacées par l'épidémie de coronavirus, qui sévit particulièrement dans la région de Vénétie en Italie. Une décision doit être prise vendredi par la Fédération internationale de ski (FIS).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.