Coupe du monde de ski alpin: insatiable, Mikaela Shiffrin remporte son 4e Gros globe de cristal

Au terme des finales à Courchevel-Méribel, la skieuse américaine a remporté sa quatrième Coupe du monde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Mikaela Shiffrin tout sourire après sa victoire en Coupe du monde de ski alpin, le 17 mars 2022 à Courchevel-Méribel.  (ALESSANDRO TROVATI/AP/SIPA / SIPA)

Après des Jeux Olympiques ratés, Mikaela Shiffrin a remporté pour la quatrième fois de sa carrière le classement général de la Coupe du monde de ski alpin, jeudi 17 mars à Courchevel. À 27 ans, elle égale sa compatriote Lindsey Vonn.

La skieuse de Vail (Colorado) s'est classée deuxième du super-G derrière la Norvégienne Ragnhild Mowinckel, et a creusé définitivement l'écart avec sa dauphine, la Slovaque Petra Vlhova (17e du Super-G), dans la course au gros globe. Avec 236 points d'avance à deux courses de la fin de la saison, elle ne peut plus être rejointe.

De retour au premier plan

Victorieuse de 2017 à 2019, Shiffrin a surmonté plusieurs saisons difficiles pour retrouver les sommets, et être sacrée un mois après avoir raté ses Jeux olympiques en Chine (zéro médaille en six courses). Ce nouveau gros globe récompense le retour durable au premier plan de l'Américaine. Véritable génie de son sport, la skieuse de Vail (Colorado) s'était révélée il y a plus de neuf ans avec des premières victoires sur le circuit et un premier titre (sur six) de championne du monde de slalom.

La double championne olympique (slalom en 2014, géant en 2018), capable de s'imposer dans toutes les disciplines, compte aujourd'hui 120 podiums dont 74 victoires en 216 départs en Coupe du monde. Elle n'est plus devancée que par deux légendes du ski : Lindsey Vonn (82 victoires) et le Suédois Ingemar Stenmark (86). Avec quatre gros globes, elle fait aussi bien que Vonn, et peut viser le record chez les femmes de la légende autrichienne Annemarie Moser-Pröll (6).

Sa frénésie de succès s'était estompée depuis le décès de son père en février 2020, qui l'a durablement marquée, précédant des problèmes au dos et des complications logistiques liées à la pandémie de Covid-19.

Des Jeux Olympiques ratés

De nouveau régulière cet hiver (14 podiums dont 5 victoires), elle avait subi un sérieux coup d'arrêt en ratant ses JO en février. En Chine, elle était sortie trois fois de piste et n'avait remporté aucune médaille, avant de rebondir de façon spectaculaire à Courchevel (victoire en descente mercredi, 2e en super-G jeudi).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.