Cet article date de plus de cinq ans.

Volosozhar-Trankov en tête en couples, James-Ciprès 5e

Le couple français Vanessa James et Morgan Cipres s'est classé à la cinquième place après le programme court des championnats d'Europe de patinage artistique en couples. Les Tricolores sont cependant loin du podium avec un score de 62,1 points, devancés par deux couples allemands et deux couples russes. Les champions olympiques russes Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov sont solidement en tête avec près de 80 points (79,77). Le programme libre se disputera samedi matin.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le couple français Vanessa James - Morgan Ciprès (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

Vanessa James et Morgan Ciprès espéraient sans doute mieux. Mais après un parcours plutôt réussi, ils ont buté sur une dernière spirale, ce qui leur a coûté un maximum de points; et ce qui leur empêchera sans doute d'espérer accrocher le podium, car ils comptent un retard important sur les troisièmes, les Russes Tarasova-Morozov (70,17).

Derrière Volosozar-Trankov, la performance est venue du couple composé d’Aliona Savchenko et de Bruno Massot. Cinq fois championne du monde avec Robin Szolkowy, l'Allemande patinait vendredi pour la première fois dans une grande compétition avec son nouveau partenaire, formé à l'école française. Après un bras de fer entre les fédérations française et allemande, Massot s'est longtemps retrouvé coincé dans un no man's land incongru, interdit de concourir, sans ressource, avant d'être enfin libéré par la fédération française il y a près de  trois mois. Ce qui a permis au patineur qui s'entraînait avec Savchenko depuis le printemps 2014 de montré qu'il n'avait rien perdu de sa vista, et que son entente avec sa partenaire était évidente. Malgré tout, le couple a souffert de son manque de références, ce qui ne l'a pas empêché, en dépit d'une petite erreur, de se hisser à la deuxième place. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patinage artistique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.