Cet article date de plus d'un an.

Violences sexuelles dans le patinage : Gilles Beyer exclu du club des Français volants

L'ex-entraîneur Gilles Beyer, soupçonné d'abus sexuels sur des patineuses et accusé de viols par l'ancienne patineuse Sarah Abitbol, a été exclu du club des Français Volants de Paris mardi soir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le Comité directeur du club parisien de patinage et de hockey sur glace des Français Volants, réuni mardi soir à son siège, a décidé d'exclure Gilles Beyer. Les responsables du club, dont Alain Beyer, président du club et frère de Gilles, ont par ailleurs décidé de provoquer une assemblée avant la mi-mars avec l'ensemble des licenciés du club "pour libérer la parole et apporter aux gens les réponses aux questions qu'ils doivent se poser".

Par la voix du président de la section de hockey sur glace, Eddy Fehri, le club a par ailleurs indiqué avoir pris contact avec l'association de lutte contre les violences sexuelles "Colosse aux pieds d'argile". Ce rapprochement avec l’association vise d'une part à "recueillir la parole des enfants et de les sensibiliser" et, d’autre part, à "prévenir et d’appeler à la vigilance des entraîneurs, des dirigeants, des bénévoles et des parents."

Suspendu de ses fonctions de cadre d'Etat en 2001, Gilles Beyer avait poursuivi sa carrière d'entraîneur dans son club d'origine, les Français Volants, présidé par son frère Alain, jusqu'à son éviction vendredi. Il a aussi effectué plusieurs mandats au bureau exécutif de la FFSG jusqu'en 2018 et organisé dans les années 2010 plusieurs tournées de gala de l'équipe de France de patinage artistique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patinage artistique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.