Cet article date de plus de quatre ans.

Décès d'un wingsuiter à Chamonix

Un homme est mort lundi midi en percutant un immeuble à Chamonix (Haute-Savoie) lors d'un saut en wingsuit, sport extrême consistant à se lancer dans le vide équipé d'une combinaison en forme d'ailes, selon la gendarmerie. L'homme, qui n'a pas encore été formellement identifié, n'aurait pas réussi à ouvrir son parachute et a foncé dans un immeuble situé près de la déchetterie de Chamonix, lundi vers 13H00.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Il aurait sauté depuis l'Aiguille du Midi (3.842 mètres), sur le massif du Mont-Blanc, un site accessible par un téléphérique, selon les premiers éléments de l'enquête. La chute a été vue par un témoin.
Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix (Haute-Savoie) a été chargé de l'enquête. Interdite un temps, la pratique du wingsuit est réglementée à Chamonix depuis 2013. Les adeptes doivent notamment prévenir le PGHM avant chaque vol. En outre, les sauts sont interdits entre 10H00 et 15H00 du 1er juin au 30 septembre pour éviter tout accident avec les parapentistes. Outre cet accident, 34 personnes sont mortes en pratiquant le wingsuit en 2016, selon le site internet du magazine spécialisé Blinc, qui recense tous les évènements de ce type dans le monde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sport et loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.