Sotchi : Russie-USA, une rivalité construite (aussi) sur la glace

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL | Le tournoi olympique de hockey sur glace propose ce samedi soir (13h30, heure française) une affiche historique à Sotchi, entre les Russes et les Américains. Deux des favoris de la compétition, comptant dans leurs rangs des stars mondiales de ce sport. Mais aussi deux adversaires au lourd passif ; ce choc en terre russe n'en a que plus de saveur.

(Yann Bertrand Radio France)

Bien plus qu'une histoire de sport, une affaire de suprématie, en terre russe. Dès la deuxième journée du tour préliminaire, le tournoi de hockey sur glace propose à Sotchi un match qui sent la poudre, entre la Russie et les Etats-Unis. Alex Ovechkin et Evgeni Malkin contre Phil Kessel et Patrick Kane vont livrer un match intense au sein du Bolshoï Ice Dome, véritable écrin de verre posé dans le parc olympique. Et nul doute que dans les bars et restaurants alentours, une seule chaîne sera allumée. Notamment pour que les journalistes n'ayant pas obtenu le précieux sésame - l'événement est classé "high demand" pour la presse - puissent le voir. Et cela, la marque Coca-Cola l'a bien compris.

En décembre dernier déjà, lorsque nous nous étions rendus à Sotchi, les passionnés ne parlaient que de cela, même si le Canada reste l'adversaire numéro un, une rivalité nourrie par celle entre Alex Ovechkin et Sidney Crosby au sein de la NHL, la puissante ligue de hockey américaine.

L'histoire d'un "miracle"

S'il ne fallait retenir qu'un épisode de l'histoire de cette rivalité, ce serait celui-là, ce match entré dans les annales du sport mondial sous le nom de "Miracle on Ice" ("Miracle sur la Glace"). Le 22 février 1980, lors des Jeux olympiques de Lake Placid, l'équipe des Etats-Unis, composée de jeunes universitaires, doit affronter la toute puissante équipe soviétique. L'URSS est archi-favorite, et fait peur à tout le monde. En pleine guerre froide, les occasions de se rencontrer sont rares.

Le match, intense, accouche d'une référence pour l'histoire du sport américain : victoire 4-3 des jeunes "Yankees". L'humiliation est totale pour les Soviétiques. Quelques mois plus tard, les Etats-Unis boycotteront les Jeux olympiques d'été de Moscou, l'URSS rendra la pareille en ne participant pas aux Jeux de Los Angeles en 1984.

Le "storytelling" américain a fait le reste. Des documentaires célébrant le "miracle" ont été diffusés dans les années qui ont suivi (voir ci-dessous). Aujourd'hui encore, le match est connu de tous, même ceux qui n'étaient pas là pour le voir. Apogée d'une rivalité qui s'est adoucie par la suite avec le réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Les vieilles gloires convoquées

A l'occasion du match de ce samedi, une célèbre marque d'horlogerie a fait venir à Sotchi deux anciennes stars du hockey russe. Deux légendes venues donner leur sentiment sur le choc : Andrey Nikolichine et Viatcheslav Fetisov. Ce dernier, participant du "Miracle on Ice" de 1980, parle de ce fameux match comme de "la médialle d'argent la plus célèbre de l'histoire ", un petit sourire au coin des lèvres. Tous deux ne veulent pas comparer avec aujourd'hui : "C'est une autre époque, ce sont de nouvelles équipes ", explique Fetisov.

"J'ai regardé le match (de 1980) plusieurs fois ; vous ne pouvez pas changer l'histoire" (Viatcheslav Fetisov)

Aujourd'hui, Russes et Américains se côtoient en NHL, dont Alex Ovechin est l'une des stars. Mais avec le refroidissement diplomatique de ces derniers mois entre Vladimir Poutine et Barack Obama, l'enjeu reste crucial. Et le président russe saura sans doute utiliser une éventuelle victoire à son profit. La rivalité tient toujours.