Cet article date de plus de sept ans.

Sotchi : le charme slave n'est plus ce qu'il était...

TWITTORAMA | Rien n'est vraiment prêt à Sotchi, à deux jours de l'ouverture des jeux olympiques. Ni les installations sportives ni même les hôtels pour les officiels, délégations sportives et journalistes. Qui s'en amusent sur Twitter... à défaut de s'énerver ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Ce sont peut-être les Jeux olympiques les plus chers de l'histoire des Jeux, mais certaines économies laissent tout de même perplexes. En témoignent ces photos, qui ont fait le tour du web. Un -comment le définir ? - combiné toilettes :

Et puisque l'on est au petit coin, restons-y le temps d'une mise en garde : certains, parmi les sportifs, s'amusent des conseils qui y sont prodigués.

Mais, au moins, ces toilettes-là sont terminées. Ce qui ne semble pas être le cas ici :

Et voilà les journalistes qui, tous ou presque, se mettent à raconter leur quotidien à Sotchi. CNN, par exemple, avait réservé 11 chambres ; il n'y en a qu'une de terminée. Et encore...

Du coup, certains vont un peu vivre à la dure pendant ces JO. Comme l'équipe canadienne de hockey ? Promiscuité garantie :

Quant à la qualité de l'eau disponible au robinet (voir photo), la journaliste qui a pris la photo commente ainsi : "Mon hôtel n'a pas d'eau. Si ça revient, la réception dit : ne vous en aspergez pas le visage, ça contient quelque chose de très dangereux" .

Bref, on l'aura compris, tout ne va pas bien, selon des standards occidentaux. Mais l'essentiel est là, pointe le journaliste de la BBC : "La réception de notre hôtel n'a pas de sol. Mais une photo de bienvenue" .

Voilà qui est rassurant...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.