Décès de David Poisson : il est mort "en vivant sa passion", réagit le skieur Antoine Dénériaz

Le skieur français Antoine Dénériaz a confié sa peine à franceinfo, mardi, après le décès du descendeur David Poisson, au Canada, lundi.

David Poisson le 9 février 2013 avec sa médaille de bronze, en Autriche. 
David Poisson le 9 février 2013 avec sa médaille de bronze, en Autriche.  (PENTAPHOTO / PENTAPHOTO)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

David Poisson avait "le gène de la passion" et il est mort "en vivant sa passion", a déclaré mardi 14 novembre sur franceinfo le skieur français Antoine Dénériaz. Son camarade, le descendeur français David Poisson, médaille de bronze au mondial en 2013est décédé lundi en heurtant un arbre lors d'un entraînement à Nakiska au Canada. Un moment "terrible", pour Antoine Dénériaz

"Rattrapé par la réalité"

La vitesse, "on tombe dans quand on est petit", a raconté Antoine Dénériaz, champion olympique de descente 2006. La descente est un sport à risque mais, selon lui, "on imagine rarement que le pire peut arriver". S'il considère qu'un descendeur prend des risques "huit mois douze" en se préparant pour la compétition, les accidents graves sont, selon lui, "très rares".

David Poisson était au Canada pour poursuivre l'entraînement où les conditions sont aussi dangereuses en cette période de l'année. Né à Annecy (Haute-Savoie) et licencié au club de Peisey-Vallandry, en Savoie, David Poisson avait 35 ans.