Rugby : deux joueurs du XV de France accusés de violences sexuelles et arrêtés en Argentine

Oscar Jegou et Hugo Auradou sont visés par une plainte et ont été arrêtés lundi.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Entrainement des Bleus avant France-Argentine, le 5 juillet 2024. (ANDRES LARROVERE / AFP)

La tournée sud-américaine du XV de France tourne mal. Après la diffusion d'une vidéo raciste de Melvyn Jaminet, suivie de sa mise à l'écart de l'équipe de France, une nouvelle affaire secoue les Bleus. Oscar Jegou et Hugo Auradou sont visés par une plainte pour violences sexuelles et ont été arrêtés par la police en Argentine, lundi. "Il y a une enquête en cours. On n'a pas encore tous les détails puisqu'on vient d'arriver à Buenos Aires avec Jean-Marc Lhermet [le vice-président de la Fédération française de rugby]", a confirmé le président de la FFR Florian Grill à quelques journalistes, dont l'AFP, mardi 9 juillet. 

"Si les faits sont avérés, ils sont incroyablement graves. Il faut avoir une pensée pour la jeune femme. C'est à l'inverse de tout ce que le rugby est, de tout ce que le rugby fait, de tout ce que le rugby construit (...) mais il faut laisser l'enquête, qui est nécessaire, se dérouler, a-t-il ajouté. Le rugby est anecdotique, tout le reste est accessoire. L'enchaînement est dramatique."

Arrestations immédiates

Selon le média argentin Mendoza Post, les faits auraient eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, au Diplomatic Hotel de Mendoza, où logeaient joueurs et staff lors du premier match-test contre les Pumas d'Argentine. Les deux joueurs incriminés avaient tous deux participé à la rencontre.

Le procureur a demandé l'arrestation immédiate des suspects, qui sont à Buenos Aires pour la suite de la tournée estivale : ils ont été transférés à Mendoza. "On est en contact avec les autorités. On essaie d'accompagner tout le monde. On a prévenu aussi les autorités françaises parce que c'est une affaire potentiellement très importante", a précisé Florian Grill, cité dans L'Equipe, précisant qu'il devrait se rendre au commissariat où se trouvent les joueurs. La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a communiqué sur X (ex-Twitter) son soutien à la victime et a affirmé être "en lien avec la fédération et notre ambassade sur place".

Les Bleus de Fabien Galthié doivent partir mardi pour Montevideo, où ils rencontreront l'Uruguay en match amical mercredi. Le XV de France reviendra à Buenos Aires pour défier à nouveau l'Argentine samedi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.