Cet article date de plus de six ans.

Une enquête choc sur le dopage dans le monde du rugby

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une enquête choc écorne sérieusement le monde du rugby. Une équipe de France 3 revient sur ces révélations.

Après avoir révélé des affaires de dopage dans le cyclisme, le journaliste Pierre Ballester vient de publier une enquête inquiétante sur les pratiques dans le milieu du rugby professionnel.

Avec l'arrivée du professionnalisme à la fin des années 90, le rugby est devenu un sport de gladiateurs qui seraient parfois tentés par le dopage. "C'est plutôt des démarches individuelles par des joueurs qui sont démunis, et qui sont soit en état de vulnérabilité soit cherchent à être à la hauteur, quelques fois coupent les trajectoires", expliquait sur le plateau du Grand Soir 3 Pierre Ballester. Selon le journaliste, la tentation de se doper serait omniprésente.

Tolérance zéro

Aujourd'hui, les contrôles se multiplient, mais les cas de dopage avérés restent rares. Au sein de l'équipe de France, l'heure est à la tolérance zéro. "J'ouvre la porte à tous les spécialistes, journalistes, de venir vivre 24h/24 avec nous pendant une semaine et vous pourrez vous apercevoir que l'équipe de France est claire et plus que claire. Si un joueur est pris pour dopage, il sera banni de l'équipe de France", a déclaré au micro de France 3, Philippe Saint-André, sélectionneur du XV de France.

En 15 ans, la masse musculaire des joueurs a augmenté de 20% et la masse financière du rugby de 1 000%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.