Tournoi des six nations : la France l'emporte 30-12 face à l'Italie

Le XV de France a marqué quatre essais face à la Squadra azzurra lors du match d'ouverture du tournoi.

Aurélien Rougerie marque l\'essai face à l\'Italie le 4 février au stade de France (Paris).
Aurélien Rougerie marque l'essai face à l'Italie le 4 février au stade de France (Paris). (THOMAS SAMSON / AFP)

Entrée laborieuse mais payante pour le XV de France. Trois mois après sa finale de Coupe du monde perdue d'un fil face à la Nouvelle-Zélande, le XV de France a retrouvé des couleurs, samedi 4 février en battant à domicile l'Italie (30-12) en match d'ouverture du Tournoi des Six Nations.

Pour la première du nouveau manager de l'équipe de France, Philippe Saint-André, la France a construit son succès notamment grâce à quatre essais marqués par Aurélien Rougerie, Julien Malzieu, Vincent Clerc et Wesley Fofana. De leur côté, les Italiens n'ont inscrit aucun essai, tous leurs points ayant été marqués au pied avec trois pénalités et un drop.

Les autres vedettes du match ont été un groupe de pigeons, qui ont passé les 80 minutes sur la pelouse à s'envoler dans chaque coin du terrain en évitant les joueurs.

Philippe Saint-André, après le match, résumait bien ce sentiment mitigé : "C'est une première victoire. Le demi-verre, à moitié plein ou à moitié vide. A moitié plein: on marque quatre essais, on est bien disciplinés, défensivement on ne prend pas d'essais. Il y a des choses positives sur ce match. Après, le verre à moitié vide: on a une conquête qui aurait du être plus performante, on a manqué d'aggressivité, surtout en début de match, que ce soit défensivement ou au niveau du nettoyage. Au niveau de nos lancements de jeu, on a fait des choses pas mal mais on les a parfois mal finies avec des problèmes de timing. Les joueurs ont eu tellement d'informations cette semaine. C'est bien d'avoir gagné mais on sait, on en est conscient, qu'il y a beaucoup de points où il faut progresser et il faudra avoir un autre niveau la semaine prochaine contre l'Irlande."