Cet article date de plus de quatre ans.

Toulon relaxé dans l'affaire du dépassement de "salary cap"

Toulon, accusé d'avoir dépassé le "salary cap", a été blanchi par la fédération.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Entre colère et dépit, Mourad Boudjellal a réglé ses comptes avec ses joueurs en conférence de presse. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Le rugby Club Toulonnais, qui était accusé d'avoir dépassé le "salary cap", a été relaxé de toutes poursuites par la fédération française de rugby (FFR), a annoncé mercredi le club de Top 14. "C'est la moindre des choses, on n'a jamais dépassé le salary cap", a dit à l'AFP le président du RCT Mourad Boudjellal, après l'annonce de la décision de la commission d'appel de la FFR par le club lui-même. En août Toulon avait été condamné à 100.000 euros d'amende pour un dépassement de 41.000 euros de la masse salariale autorisée, ce que contestait Boudjellal. L'homme fort du RCT va "consulter (son) avocat" car il "souhaite obtenir réparation. Par cette condamnation on a laissé penser qu'on était des voyous, cela a terni notre image et a nui à nos relations avec nos partenaires", a-t-il expliqué. Boudjellal estime que cette condamnation "était arbitraire et dictée à la fois par la pression de certains présidents de club qui voulaient que Toulon soit sanctionné et par la pression que la Ligue s'est mise elle-même en ouhaitant montrer qu'elle luttait contre le dépassement du salary cap".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.