Cet article date de plus d'un an.

Top 14 : La Rochelle enchaîne au petit trot, les derniers finalistes Montpellier et Castres se rebiffent

La deuxième journée de Top 14, samedi, a souri aux équipes dominées lors de l'ouverture du championnat, la semaine dernière.

Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Le Montpellérain Arthur Vincent déborde Tani Vili (Bordeaux-Bègles) lors de la deuxième journée de Top 14, le 10 septembre 2022 au GGL Stadium (PASCAL GUYOT / AFP)

Après la défaite à l'extérieur, le réconfort à la maison. Trois des quatre matchs du multiplex, samedi 10 septembre, ont permis à une équipe battue lors de la première journée d'ouvrir son compteur de victoires cette saison. C'est le cas des deux finalistes la saison passée, le champion Montpellier comme le vaincu Castres, ou encore de Clermont. Le premier des "matches de la peur" entre les candidats à la relégation, Perpignan et Brive, a tourné en faveur des visiteurs brivistes. Avant Toulouse-Toulon dimanche soir, La Rochelle est la seule équipe à deux victoires.

2/2 pour le Stade rochelais

Vainqueur face à Montpellier lors de la première journée, La Rochelle sait aussi voyager. Les Maritimes se sont imposés sur le terrain de Lyon (21-23). L'écart réduit permet au LOU de sauver le bonus défensif, mais ais les hommes de Xavier Garbajosa ont bel et bien été dominés par le champion d'Europe, avant de sauver l'honneur dans les derniers instants en inscrivant deux essais. Ce n'était pas encore de grands Rochelais, plus en contrôle que vraiment exceptionnels. Mais cela suffit pour engranger un deuxième succès et prendre la tête du classement de Top 14.

Montpellier et Castres ouvrent leur compteur

Le champion en titre a répondu présent face à son public. Montpellier a dominé sans contestation l'Union Bordeaux-Bègles dans un match à sens unique (29-19). Tout s'est joué dans la première demi-heure, avec un MHR impitoyable face à des Girondins d'une rare fébrilité. Grâce au pied parfaitement réglé de Louis Carbonel (7/7, 19 points), les locaux menaient déjà de près de vingt longueurs. Les hommes de Christophe Urios ont limité la casse en seconde période, mais pas de quoi chasser leurs doutes de ce début de saison.

Castres s'est montré plus convaincant, avec – comme son bourreau héraultais de la dernière finale - trente points inscrits dès la première période, avant de résister au retour du Stade Français. Le finaliste de la saison passée décroche ses premiers points grâce à sa victoire 30-20.

Bayonne renverse le Racing, Clermont gagne sans convaincre

On a bien cru que la jeunesse triomphante du Racing 92 allait tout emporter à Bayonne. Mais l'Aviron s'est remis la tête à l'endroit au retour des vestiaires, pour finalement s'imposer 31-25, avec un 23-7 cinglant en seconde période. Le duo Enzo Benmegal (18 ans, ailier), auteur d'un essai de 80 mètres - Nolann Le Garrec (20 ans, demi de mêlée), décisif sur le deuxième essai des Racingmen, avait pourtant bien lancé les visiteurs. Mais leur indiscipline et des promus bayonnais revigorés ont complètement bouleversé le scénario de ce match.

Comme Bayonne, Clermont a remporté son premier succès de cet exercice 2022-2023, respectivement contre Pau (33-24). L'ASM a fait voler en éclats la défense paloise avec quatre essais de ses internationaux Alivereti Raka, Damian Penaud (doublé) et Arthur Iturria. Mais les Clermontois n'ont pas pleinement rassuré, et ont laissé filer leur bonus offensif en concédant un essai de pénalité après la sirène.

Brive sort les barbelés pour cueillir Perpignan

Brive et Perpignan figurent parmi les principaux candidats à la zone rouge. Alors cet USAP-CA valait déjà double ou presque, dès la deuxième journée. Et ce match déterminant a permis à Brive de signer son premier succès de la saison, le premier tout court des Corréziens dans leur histoire en terres catalanes (6-17). Les Brivistes ont passé la plupart de leur temps acculés dans leur camp mais ils ont su parfaitement saisir leurs opportunités, inscrivant trois essais pendant que Perpignan collectionnait les maladresses. Après la défaite frustrante de la première journée à Pau (14-16), Perpignan patine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.