Cet article date de plus de deux ans.

Top 14 : Clermont s'impose en infériorité contre Pau

Clermont a su trouver les ressources pour venir à bout de Pau (27-14). Rapidement réduits à 14 contre 15, après l'expulsion de Flip Van Der Merwe, auteur d'un plaquage à l'épaule dans la tête de Lucas Rey (23e), les Jaunards se sont faits bousculer, mais ont très vite renversé la tendance.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Privée pour la dernière fois de la saison de ses nombreux internationaux (7), l'ASM n'a jamais trouvé le bon rythme sous la pluie et à un horaire jamais évident. D'emblée agressifs, les Palois ont empêché les Clermontois de mettre leur jeu de mouvement en place, aidés par une mêlée dominante et quelques imprécisions au pied de Tim Nanaï-Williams, positionné à l'ouverture. 

Pris dans l'engagement, les Auvergnats ont concédé un nombre inhabituel de fautes, face à adversaire très présent dans les rucks. Les Béarnais, venus avec une équipe remaniée, ont pris les devants après 20 minutes (3 puis 6-0, 23e), se retrouvant en supériorité numérique pour tout le reste du match en raison du carton rouge adressé à Flip van der Merwe pour un plaquage épaule contre tête.

Clermont meilleur en infériorité 

Paradoxalement, l'exclusion du deuxième ligne a réveillé les Clermontois, qui ont enfin investi le camp palois et pu compter sur leur capitaine Morgan Parra, artisan du succès avec son sang-froid et 11 points au pied. Les Auvergnats ont trouvé la faille et pris l'avantage à la demi-heure de jeu sur un essai de Fritz Lee (7-6, 32e) dans la foulée d'une belle percée de l'arrière Setariki Tuicuvu. Rémy Grosso (51e) a profité d'un manque de maîtrise palois sur un renvoi pour consolider un fragile avantage (15-9, 51e).

En face, Pau et ses trois anciens clermontois (Benson Stanley, Atila Septar et Thomas Domingo) ont joué sans pression et se sont nourris des fautes adverses (12 pénalités concédées) pour rester dans le match grâce à un essai de Watisoni Votu (54e) et à la botte d'Antoine Hastoy (9 points). Mais l'ouvreur palois a laissé cinq points en route et l'emprise clermontoise s'est accentuée en fin de match, concrétisée par 4 pénalités de Parra (65e, 71e) et Patricio Fernandez (78e, 80e+1).

Réactions

Franck Azéma (entraîneur de Clermont): "C'était un scénario compliqué qui nous a obligés à pas mal bricoler. La blessure de Zirakashvili, le carton rouge, le saignement de Morgan Parra... on a dû faire beaucoup d'ajustements. Le carton rouge est logique par rapport à la règle, mais on n'a pas été largué suite à ce fait de jeu. On n'a pas su s'imposer d'entrée et on a eu du mal à se mettre dans le rythme de ce match."

Simon Mannix (entraîneur de Pau): "Quand on voit le scénario de ce match, on peut avoir des regrets d'avoir manqué le point de bonus défensif. Peut-être même mieux car on donne deux essais casquettes et on manque quelques points au pied. Mais je suis très satisfait de l'état d'esprit mais aussi de mes jeunes joueurs face à une des meilleures équipes d'Europe. A nous d'utiliser ce match pour progresser et grandir afin de ne plus commettre ces erreurs à l'avenir". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.