Le rugby reste en prime time sur Canal+, l'affiche principale diffusée le samedi

Alors que la Ligue 1 revient sur Canal +, la meilleure affiche de Top 14 passe du dimanche soir au samedi soir sur la chaîne cryptée, à la suite d'un accord entre le diffuseur et la Ligue nationale de rugby.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Le rugby le dimanche sur Canal +, c'est fini. Pour faire place au championnat de football français, la chaîne cryptée et la Ligue nationale de rugby (LNR) se sont accordées sur un changement de programmation du Top 14 : l'affiche du weekend sera désormais diffusée le samedi soir. Ce match clôturera la journée du championnat, qui ne se jouera donc plus le dimanche.

"Cette nouvelle grille permet de garantir une complémentarité d'exposition entre le Top 14 et la Ligue 1 sur les antennes du groupe Canal+", a estimé la Ligue nationale de rugby dans un communiqué.

Une nouvelle programmation dès le 12 février

Le retour du football sur la chaîne cryptée a poussé le diffuseur historique du rugby à modifier sa programmation à commencer par Racing 92-La Rochelle, décalé dans l'après-midi pour faire de la place au "Classique" de la Ligue 1 OM-PSG, diffusé ce dimanche à 21h00.

Le Top 14 conserve une case le vendredi soir (20h45), en concurrence désormais avec la Ligue 1. Le samedi, plusieurs matches seront diffusés sur Canal+ dont un multiplex à partir de 17h45, avant le choc de la journée, en prime time pour les abonnés. Ce nouveau rendez-vous dédié au Top 14 le samedi soir, "permet de proposer une exposition optimale pour le rugby", se félicite la Ligue. L'émission d'avant-match, le Canal + Rugby Club, se voit rallongée de quinze minutes.

Cette nouvelle grille débutera dès le 12 février avec la 16e journée, lancée par Toulouse-Pau vendredi (20h45) et qui se poursuit samedi avec UBB-Stade français (14h45) ou Toulon-La Rochelle (21h05).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.