Cet article date de plus de quatre ans.

James O'Connor mis à pied à titre conservatoire par le RCT après sa garde à vue à Paris

Trois jours après son arrestation par la police autour des Champs-Elysées, James O'Connor a été reçu par le président de Toulon, Mourad Boudjellal. Suite à cet entretien, l'Australien a été mis à pied à titre conservatoire jusqu'à un prochain entretien "qui aura lieu sous huit jours", a indiqué un communiqué du RCT. L'ailier des Wallabies avait été interpellé en compagnie du Néo-Zélandais du Racing 92, Ali Williams, après avoir acheté de la cocaïne à la sortie d'une boîte de nuit.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
James O'Connor  (ALAIN GADOFFRE / DPPI MEDIA)

Les choses s'accélèrent. Trois jours après son arrestation à Paris, en possession de cocaïne avec son ancien coéquipier Ali Williams, James O'Connor a pu se défendre auprès de son président, Mourad Boudjellal. "Comme il l’avait annoncé, Mourad Boudjellal souhaitait rencontrer son joueur avant de prendre une quelconque décision le concernant", indique le communiqué du RCT. "Suite à cet entretien, James O’Connor est mis à pied à titre conservatoire jusqu’à un prochain entretien qui aura lieu sous huit jours." 

Parallèlement à la procédure judiciaire, puisque les deux hommes avaient été placés en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi (Ali Williams sera convoqué pour achat de stupéfiants et O'Connor a reçu une amende pour "usage"), le RCT agit donc de son côté. Hier, Mourad Boudjellal avait déjà clairement montré le chemin qu'il allait suivre en déclarant que l'Australien "ne va pas échapper à une mise à pied". "C'est difficile à défendre. On va en parler avec lui. On a un gamin de 26 ans, je ne suis pas là pour le détruire ni le favoriser. C'est une histoire compliquée. Quand tu es alcoolisé, tu es rarement brillant... Pour James je mets ça sur le compte de la détresse plus que de la bêtise. On s'est occupé de lui. Je sais qu'il a des choses à régler, mais ce n'est pas la cocaïne qui va le faire pour lui."

En fin de contrat à l'issue de la saison, l'Australien aux 44 sélections chez les Wallabies va vivre des semaines pénibles. Jusqu'à quitter la Rade prématurément ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.