Pro D2, Brennus et XV de France... Cinq moments marquants de la carrière de Yoann Huget

L'aillier du Stade Toulousain a annoncé lundi la fin de sa carrière après une rupture du tendon d'Achille.

Article rédigé par
Hortense Leblanc - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (ALAIN JOCARD / AFP)

Yoann Huget va raccrocher les crampons à 33 ans. L'ancien ailier du XV de France aux 62 sélections, victime d'une rupture du tendon d'Achille samedi 24 avril, l'a annoncé lundi sur Instagram. Il avait débuté en professionnel en 2005. Retour sur cinq moments marquants d'une carrière faite de hauts et de bas. 

Une révélation en Pro D2, à Agen

Après sa formation au Stade Toulousain, Yoann Huget dispute son premier match de Top 14 en 2005 en Rouge et Noir. Barré par la concurrence, il rejoint Agen en Pro D2, en 2008. Pour sa première saison, il termine meilleur marqueur du championnat avec 14 essais inscrits en 28 rencontres. La saison suivante, il remporte le titre de champion de France de Pro D2 et signe dans la foulée à l’Aviron Bayonnais en Top 14.

Sa première avec le XV de France, en 2010

Convoqué pour la tournée d’automne, Yoann Huget fête sa première sélection face à l’Argentine, le 20 novembre 2010 face à l’Argentine, pour une victoire 15-9. L’ailier est de nouveau appelé par Marc Lièvremont lors du Tournoi des Six nations 2011.

Yoann Huget, lors de sa première sélection, contre l'Argentine, en 2010. (FRANCK FIFE / AFP)

Des rendez-vous manqués avec la Coupe du monde

En 2011, Yoann Huget est retenu pour préparer la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, mais il n’y participera pas. L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) le suspend trois mois après trois avertissements pour manquement aux exigences de localisation. En 2015, Huget est de nouveau sélectionné pour le Mondial, mais lors de la première rencontre de la compétition, contre l’Italie, il se rompt le ligament croisé du genou droit et est contraint de déclarer forfait pour les matches suivants. Il devra finalement attendre 2019 pour disputer pleinement une Coupe du monde avec le XV de France, éliminé en quart de finale.

Le titre de champion de France 2019, l’apogée de sa carrière au Stade Toulousain

Revenu au Stade Toulousain, son club formateur, en 2012, Yoann Huget et les Rouge et Noir soulèvent, en 2019, le bouclier de Brennus. Déjà auteur de 7 essais durant la saison, il participe pleinement à la victoire de son équipe en finale face à Clermont (24-18), en trouvant la terre promise à deux reprises, et est élu homme du match. La même saison, Toulouse atteint les demi-finales de coupe d’Europe pour la première fois depuis 2011. Et avec les Bleus, Huget termine deuxième meilleur marqueur du tournoi, avec quatre essais, derrière Jonny May.

Yoann Huget et son coéquipier Maxime Médard célèbre le titre de champion de France en 2019. (REMY GABALDA / AFP PHOTO)

Un dernier match qui le contraint à une retraite anticipée

Alors qu’il avait déjà annoncé qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison, l’ailier est sorti sur blessure samedi, à la 35e minute de la rencontre entre le Stade Toulousain et le Racing 92 après avoir inscrit un dernier essai huit minutes plus tôt. Opéré d’une rupture du tendon d’Achille lundi, il a ensuite confirmé qu’il mettait un terme à sa carrière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.