Top 14 : objectif phase finale pour la Section Paloise

Franceinfo vous propose un tour d'horizon des clubs du Top 14 de rugby avant la reprise du championnat samedi 25 août.

Le centre du club de la Section Paloise, Julien Fumat (au centre), lors de la rencontre Pau-Oyonnax, le 24 mars 2018.
Le centre du club de la Section Paloise, Julien Fumat (au centre), lors de la rencontre Pau-Oyonnax, le 24 mars 2018. (IROZ GAIZKA / AFP)

La Section Paloise a les dents longues à la veille de l'ouverture de la saison. La saison dernière, le club a lutté jusqu'à la dernière journée pour accéder aux phases finales, sans y parvenir, en finissant 8e. Mais pour le club de Pau, il n'est pas question de ressasser cette désillusion : l'équipe affiche plus que jamais son ambition et ne veut pas laisser passer sa chance une année supplémentaire.

Des ambitions clairement affichées

Personne ou presque ne se cache à la Section Paloise, du président, Bernard Pontneau, aux joueurs. Seul le manager Néo-Zélandais Simon Mannix a du mal à l'avouer et selon le centre Julien Fumat, vouloir atteindre cet objectif n'est pas forcément se rajouter une pression supplémentaire :"Il faut assumer les ambitions que l'on a. Je pense que cela n'est ni prétentieux, ni quelque chose de négatif de dire que l'on a envie de jouer le haut du tableau, estime-t-il. C'est de la langue de bois de dire que personne ne va le jouer. Tout le monde a envie de faire des phases finales."

Pour y parvenir, la Section a opté pour le choix de la stabilité : six nouveaux joueurs seulement sont arrivés au club. On ne compte donc sur un recrutement clinquant mais des joueurs d'expérience à l'image du 3e ligne Antoine Erbani qui était, jusqu'à l'an dernier, le capitaine d'Agen : "Tout change en fait. C'est exactement ce que je cherchais, me lever le matin en ayant un peu mal au ventre en allant à l'entraînement, par envie de ne pas faire de bêtises. Cela fait un moment que je l'avais pas ressenti."

La Section Paloise veut bien entamer sa saison 

La Section Paloise a perdu ses deux matchs de préparation mais pour l'entraîneur des arrières Frédéric Manca, les joueurs sont prêts. "On voit le groupe qui revient de mieux en mieux, on leur demande beaucoup d'efforts, mais plus cela avance dans les années, plus on peut s'apercevoir que l'on peut leur demander encore mieux et ils ont compris l'intérêt d'être encore mieux, c'est donc d'autant plus facile de travailler leur rugby."

Depuis son retour en Top 14 en 2015, la Section Paloise n'a jamais gagné pour son premier match de championnat de France. C'est sur la pelouse de Bordeaux-Bègles que le club essayera de mettre fin à cette série à l'occasion de la journée d'ouverture, samedi après-midi.