Top 14 : Bernard Laporte 1, reste du monde 0

L'info de cette 9e journée de Top 14, c'est la première réussie de "Bernie le Dingue" sous les couleurs de Toulon!

Bernard Laporte, entraîneur du RC Toulon, aux côtés de Matthieu Bastareaud, lors du match Toulon-Brive le 29 octobre 2011.
Bernard Laporte, entraîneur du RC Toulon, aux côtés de Matthieu Bastareaud, lors du match Toulon-Brive le 29 octobre 2011. (Boris Horvat / AFP)

1- Clermont 35 points (vainqueur de Biarritz) Passer 40 points à l'adversaire sans en prendre un seul et sans avoir récupéré ses nombreux internationaux, ça vous pose une équipe.

2- Toulouse 32 points (vainqueur du Stade Français) Même avec une équipe B, même dans un jour sans, ils gagnent.

3- Castres 31 points (battu par le Racing) Buteur maison craint la pluie. Et comme marquer des essais  n'est pas la spécialité de la maison, ça a coincé.

4- Toulon 28 points (vainqueur de Brive) Premier match pour Bernard Laporte sous ses nouvelles couleurs et 1ère victoire. Ca c'est le côté positif. Le côté négatif, c'est la qualité du jeu: ce match a été élu "partie la plus ennuyeuse de la 9e journée"

5- Racing Métro 21 points (vainqueurs à Castres) Gagner à Castres, qui restait sur 7 victoires, c'est très fort. Surtout quand on sait que le Racing en revenait bredouille depuis la saison 1962-63. Est-ce lié au passage de Sébastien Chabal chez le coiffeur?

La première ligne du Racing Métro, composé de Julien Brugnaud, Grégory Arganese et Juan Pablo Orlandi, lors du match face à Castres le 28 octobre 2011.
La première ligne du Racing Métro, composé de Julien Brugnaud, Grégory Arganese et Juan Pablo Orlandi, lors du match face à Castres le 28 octobre 2011. (Rémy Gabalda / AFP)


6- Agen- 20 points (vainqueur de Montpellier) Gagner en jouant moche et en ne marquant pas d'essai, ça compte quand même.

7- Perpignan 18 points (battu par Bayonne) joue toujours aussi mal, et continue de perdre. C'est leur 4e défaite de rang. La saison galère de l'an passée est encore dans les têtes.

8- Brive 18 points (battu par Toulon) Du temps où Patrick Sébastien était président, on faisait tourner les serviettes et on allait loin en Coupe d'Europe. Désormais, c'est un moins rose.

9- Paris 16 points (battu à Toulouse) Au lieu de tenter l'essai alors que son équipe était menée de 5 points, Contepomi, l'ouvreur parisien, a tapé un drop. Voilà qui fait une belle jambe à ses équipiers et a contribué à une belle engueulade dans le vestiaire.

10- Bayonne 15 points (vainqueur de Perpignan) joue toujours aussi mal, mais gagne.

11- Bordeaux-Bègles 13 points (match reporté) crie au complot dans l'affaire des oreillons

12- Montpellier 13 points (battu à Agen) Sans Trinh-Duc, sans Ouedraogo, sans conviction non plus...

13- Lyon 12 points (un match en moins) a peut-être semé une sacrée pagaille dans le championnat de France en contaminant toutes les autres équipes aux oreillons.

Clermont n\'a pas fait de détail face à Biarritz (41-0) au stade Michelin, le 29 octobre 2011.
Clermont n'a pas fait de détail face à Biarritz (41-0) au stade Michelin, le 29 octobre 2011. (MAXPPP)


14- Biarritz 10 points Quand on est dernier et qu'on marque 0 point, certes, face au leader du championnat, on ne risque pas de remonter.