DIRECT. Les Irlandais du Leinster remportent la Coupe d'Europe de rugby contre le Racing 92 (15-12)

Le club français disputait la deuxième finale de Coupe d'Europe de son histoire, face aux Irlandais, triples vainqueurs de la compétition. 

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

C'est un quatrième sacre pour les Irlandais. Les rugbymen du Leinster ont remporté la finale de la Coupe d'Europe, samedi 12 mai à Bilbao (Espagne). Après un match pendant lequel aucun essai n'a été marqué, ils ont battu le Racing 92, 15 à 12.

 Quatrième titre pour le Leinster. La province irlandaise, menée par son ouvreur Johnny Sexton, remporte ainsi son quatrième sacre européen (2009, 2011, 2012) et égale ainsi le record de Toulouse. 

 Pas de premier titre pour le Racing 92. Les Franciliens du Racing 92 ont manqué de justesse leur premier sacre européen. Privé de ses ouvreurs Pat Lambie et Dan Carter, le club des Hauts-de-Seine s'est incliné comme en 2016.

 Aucun essai pendant le match. Les deux équipes n'ont marqué aucun essai au cours du match. En effet, le Racing 92 a marqué quatre pénalités, contre cinq pour le Leinster. Le coup de pied qui a fait la différence est signé Isa Nacewa, qui a donné l'avantage à son club quelques minutes seulement avant la fin.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RUGBY

20h11 : "C'est dur. Perdre une finale de Coupe d'Europe sur le fil comme ça, il n'y a pas pire comme frustration"

Sur France 2, le joueur emblématique du club des Hauts-de-Seine ne cachait pas son amertume après le dénouement du match : "Ça se joue à pas grand-chose. On meurt à trois points, c'est frustrant. On avait vraiment à coeur d'ouvrir une nouvelle page de l'histoire du club face à l'équipe favorite. On savait que ce serait très difficile, mais on s'est donné les moyens d'y croire. Il n'a pas manqué grand-chose. "

19h52 : Trop de fautes pour gagner et des mauvais choix, mais les joueurs du Racing en voulaient. Bravo à eux

19h52 : Le Leinster joue à la main, le Racing joue au pied ! Voilà la différence !!! (sans compter les fautes....) À méditer ! Essayons de jouer comme les Britanniques !!! Messieurs du staff, revisionner le match !!!! Vous comprendrez pourquoi ça ne matche pas !

19h52 : Terrible fin de match. Et à la fin, c'est encore Leinster. Bravo au Leinster, qui a fait preuve de plus de réalisme que les Racingmen. Bravo aussi aux joueurs du Racing

19h52 : Le drop de Rémi Talès à la dernière seconde frôle les perches, mais ne passe pas. Au moment où le ballon fuit le cadre, la tribune des Bleus, les supporters irlandais, s'est levée comme un seul homme.

19h36 : Le Leinster est sacré champion d'Europe en venant à bout du Racing 92 au terme d'une finale cadenassée à triple tour (15-12) !

19h35 : Et la cabane est tombée sur le chien!!!

19h35 : Isa Nacewa ne tremble pas, et donne l'avantage au Leinster pour la première fois face au Racing, à deux minutes de la fin ! 15-12 pour le Leinster à la 78e.

19h33 : Aïe, aïe, aïe, le Leinster hérite d'une pénalité devant les poteaux à 3 minutes de la fin... L'indiscipline du Racing lui aura coûté cher tout au long du match...

19h33 : Je suis pas du tout supporter du Racing mais j espère qu ils vont gagner cette Coupe d'Europe !

19h30 : Et tout est à refaire... Aïe aïe aïe

19h30 : 74e minute, après une nouvelle réussite au pied de l'ailier irlandais Nacewa. Les trente joueurs sont-ils au courant qu'il y a la finale de l'Eurovision après ?

19h28 : Le match était déjà crispant mais les huit dernières minutes vont être longues... Allez le Racing, il ne faut rien lâcher

19h26 : Teddy Iribaren passe une nouvelle pénalité, 3 points d'avance pour le Racing à huit minutes de la fin ! 12-9 pour le Racing, maintenant il faut tenir !

19h19 : Aïe, aïe, aïe, Teddy Iribaren rate la pénalité (lointaine, certes) qui aurait pu permettre de redonner l'avantage au Racing à un quart d'heure de la fin. Heureusement, le buteur d'en face, Jonathan Sexton, a laissé lui aussi échapper six points en route. , 65e.

19h08 : @Aveyron45 Effectivement, il manque 50 centimètres pour que l'embut soit conforme. Sachez que pour des questions de taille, le Japon n'a pas pu programmer la finale de la Coupe du monde 2019 dans le stade qui avait accueilli celle de football en 2002, et a dû en reconstruire un autre... C'est ça d'organiser des matchs de rugby dans des stades de foot !

19h07 : D'après les commentateurs de France Télévisions, l'en-but n'a pas les dimensions réglementaires, ce qui a failli nous coûter un ballon mort. La fédération n'a pas été capable de trouver un stade aux normes pour externaliser la finale ? Comment une finale de coupe d'Europe peut-elle être organisée sur un terrain non réglementaire ?

19h04 : entre le Racing et le Leinster à la 54e minute de jeu. La bataille de coups de pieds entre Franciliens et Irlandais continue.

19h03 : Je suis allé voir les scores des précédentes finales pour voir si l'enjeu tuait le jeu à chaque fois à ce stade de la compétition : la réponse est non ! Souvent, le vainqueur dépassait les 20 points, on a même vu des finales prolifiques comme la victoire 42-14 du Leinster sur l'Ulster en 2012. La finale la moins spectaculaire fut un 9-8 entre Northampton et le Munster, en 2000.

18h57 : Re-pénalité du Racing, re-réussite pour Teddy Iribaren, et re-ennui ensuite (9-6 pour les Franciliens). Cette finale est cadenassée, on peut penser que l'équipe qui inscrira un essai aura fait un break suffisant pour entrevoir la victoire.

18h51 : C'est parti pour la seconde période. Pour l'instant, le tableau d'affichage indique 6-6 entre le Racing et le Leinster. Si les deux équipes étaient encore à égalité à la fin des 80 minutes, on aurait droit à vingt minutes de prolongations. Ensuite, si les deux équipes sont toujours à égalité, celle qui aura marqué le plus d'essais l'emportera. Et si on est encore à égalité, on aura droit à une séance de tirs au but.

18h36 : on s’emmerde vraiment. Surtout après un access match de top 14 de feu #FCGUSO

18h34 : Le Leinster et le Racing se quittent dos à dos à la pause. Le Racing 92 a eu de la chance de ne pas écoper d'un carton jaune sur une faute grossière de Leone Nakarawa.

18h26 : Sur Twitter, les amateurs de rugby bâillent, mais les amoureux du Racing trouvent des circonstances atténuantes au club francilien, il est vrai pas épargné par la malchance aujourd'hui.

18h18 : Pas beaucoup d'envolées dans cette finale cadenassée (6-3 pour le Racing, 29e).

18h12 : L'Irlande retient son souffle devant cette finale, où le Racing mène désormais grâce à un coup de pied de Teddy Iribaren. La preuve avec ce supporter du Leinster, manifestement coincé à un mariage.

18h05 : Jonathan Sexton, la tête pensante du Leinster dont nous vous brossions le portrait ici, remet les deux équipes à égalité sur une pénalité (, 17e). Les Irlandais ont repris le dessus depuis quelques minutes.

18h01 : La scoumoune, la vraie : le deuxième ligne Donnacha Ryan, se fracasse au sol depuis plus de deux mètres. Il est mal retombé après un lancer en touche. Mais l'Irlandais du Racing a le cuir épais, et conserve son poste pour le moment.





17h52 : Teddy Iribaren, le demi de mêlée du Racing, a ouvert le score sur la première pénalité du match. Lui aussi est le remplaçant de Maxime Machenaud, qui s'est lourdement blessé il y a quinze jours.

17h54 : Catastrophe (déjà) pour le Racing avec son ouvreur Pat Lambie, qui se fait mal au genou sur un mauvais appui. Son remplaçant, Rémi Talès, entre en jeu après quelques minutes de jeu. Et dire qu'il n'était pas sur la feuille de match ce matin !

17h47 : C'est parti pour ce match entre le Racing et le Leinster ! Les Racingmen ont porté un magnifique béret basque pour cette finale à Bilbao. Ne manquait que la baguette et le marcel pour faire bien franchouillard :-)

17h44 : Certes, le rugby présente le choix de Bilbao pour accueillir la finale comme la manifestation de la volonté de conquérir de nouveaux publics. Au vu des tribunes clairsemées de San Mames, c'est un peu loupé.

17h40 : Le Racing dispute la finale avec 12 joueurs français titulaires, une forme de pied de nez à ceux qui trouvent que le Top 14 est envahi par les joueurs étrangers. Ils n’étaient que six lors de la finale européenne de 2016 perdue face aux Saracens.

17h38 : Le match est à suivre en vidéo sur notre site (ou sur France 2). Le Racing dispute sa deuxième finale européenne, après avoir perdu la première il y a deux ans.

17h37 : Et pendant ce temps à Bilbao, le Racing 92 affronte le Leinster dans une finale très attendue. Les Irlandais ne perdent jamais en finale, mais il faut un début à tout selon moi : je vois le Racing l'emporter 23-16.

Mais mes camarades Camille Adaoust et Stéphanie Thonnet misent sur les Irlandais (respectivement 27-13 et 23-20).

16h50 : C'était le dernier match sur la scène continentale que Dan Carter, double champion du monde (2011, 2015), à qui seul ce trophée manque au palmarès, devait disputer avant de quitter le club des Hauts-de-Seine cet été pour aller terminer sa carrière au Japon.

17h01 : L'ouvreur néo-zélandais du Racing 92 Dan Carter, prévu sur le banc des remplaçants, est finalement forfait pour la finale de Coupe d'Europe, dont le coup d'envoi sera donné dans une heure face au Leinster. Il sera remplacé par Rémi Talès.

( GABRIEL BOUYS / AFP)

16h38 : Grenoble accompagne Perpignan, déjà promu en tant que champion de ProD2, tandis qu'Oyonnax, promu en 2013, relégué en 2016 et de nouveau promu en 2017, reprend l'ascenseur pour la 4e fois en 5 ans et rejoint Brive, retrogradé en tant que 14e du Top 14.

16h36 : Bravo Grenoble ! Cette montée est méritée ! Heureux de vous retrouver avec l’USAP en Top 14 :)

16h36 : Grenoble signe son retour en Top 14 en battant Oyonnax (47-22), relégué en D2

16h35 : Grenoble mène à la mi-temps du match d’accession en Top 14 contre Oyonnax (28-10). Les Grenoblois ont déjà marqué 4 essais.