Top 14 : le Stade français l'emporte dans les derniers instants face au Stade toulousain

Les Parisiens ont décroché la victoire dimanche face à Toulouse grâce à un essai de Kylan Hamdaoui dans les ultimes secondes du match.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Fidjien Waiea Nayacalevu a inscrit le premier essai pour le Stade Français face au Stade Toulousain, lors de la 20e journée du Top 14, le 6 mars 2022. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Encore une fois, les Parisiens l'emportent sur le fil ! Le Stade français s'est imposé de justesse (23-16) face à Toulouse au stade Jean-Bouin, où il est désormais intouchable depuis six rencontres. En face, les Rouge et Noir ont pourtant dominé la seconde période, dimanche 6 mars, en clôture de la 19e journée. 

Malgré les absences de ses internationaux français et les nombreux blessés, le champion de France en titre entendait pourtant réenclencher une dynamique positive à l'occasion de ce déplacement à Paris. Mais le Stade français, désormais 8e avec 45 points, restait sur une victoire (29-28) lors de sa dernière opposition le 11 février au Stadium de Toulouse, en match en retard de la 13e journée.

Une première période tendue

Un match retour trois semaines seulement après l'aller : la rencontre s'annonçait originale pour le moins, explosive pour le plus. Elle fut à l'image d'un "classique". Tendue, avec une première période plutôt parisienne et une seconde nettement toulousaine.

C'est le centre international fidjien Waisea Nayacalevu qui a marqué le premier essai de la rencontre, son huitième en Top 14, faisant de lui le co-meilleur marqueur d'essais en championnat aux côtés du Samoan de Bordeaux-Bègles, Ulupano Seuteni.

La suite s'est résumée à des déchets, des accrochages et le plus grave : un plaquage dangereux du pilier de Toulouse Charlie Faumuina sur le Parisien Lester Etien. Le Néo-Zélandais a reçu un carton jaune logique pour cette faute. Alors en infériorité numérique, le Stade toulousain marque le deuxième essai de la rencontre, signé de son jeune talonneur de 21 ans, Guillaume Cramont (35e), mais reste alors derrière les Parisiens à la mi-temps (13-10).

Le Toulousain Rory Arnold et le Parisien Sekou Macalou au duel sur une touche lors de la 20e journée de Top 14, le 6 mars 2022. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Des Toulousains plus saillants mais battus sur le fil

Au retour des vestiaires, la domination des Toulousains, plus joueurs, s'est affirmée, concrétisée par une pénalité réussie de Zach Holmes (13-13, 60e), à laquelle ont répondu trois points de Joris Segonds (16-13, 64e). La fin du match a été marquée par un nouveau carton jaune, adressé cette fois à un Parisien, le deuxième ligne Juan John Van der Mescht.

Holmes n'a pas tremblé pour recoller au score (16-16, 72e). Mais le club parisien est un habitué des matchs remportés au forceps : à la dernière seconde, il a arraché l'essai de la gagne grâce son arrière Kylan Hamdaoui, à la suite d'une superbe relance du Néo-Zélandais Ngani Laumape.

Le Stade toulousain, désormais 7e avec 48e points, va devoir se remettre la tête à l'endroit avant de recevoir Montpellier dans deux semaines, lors du dernier match en retard à rattraper pour le XV de la "ville rose".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Stade Toulousain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.